120 journalistes, dont 11 femmes, tués en 2023 à travers le monde

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

120 journalistes, dont 11 femmes, tués en 2023 à travers le monde, selon un rapport de la Fédération Internationale des Journalistes.

La Fédération Internationale des Journalistes a publié le 31 décembre 2023 son rapport sur le nombre de décès des journalistes à travers le monde. Selon le document, 120 journalistes et travailleurs des médias, dont 11 femmes, ont été tués l’année dernière. 68% d’entre eux ont été victimes dans le cadre du conflit à Gaza, en Palestine, selon la FIJ.

“Aujourd’hui, nos pensées vont aux familles des journalistes et à nos consoeurs et confrères dans les rédactions du monde entier qui pleurent la mort de leurs collègues tués pour avoir simplement rempli leur mission d’informer. Nous rappelons toujours aux journalistes qu’aucun sujet ne vaut de perdre la vie, mais il y a trop de situations où nos consoeurs et confrères sont délibérément pris pour cible afin d’étouffer l’affaire sur laquelle ils enquêtent et de restreindre le droit du public à l’information.

La démocratie impose que les citoyens et citoyennes aient le droit de savoir; il incombe aux gouvernements de veiller à ce que les journalistes soient dûment protégés pour pouvoir couvrir l’actualité en toute indépendance. Les chiffres meurtriers de cette année illustrent à quel point nous avons besoin d’un instrument international contraignant obligeant les États à adopter des mécanismes clés pour protéger la sécurité et l’indépendance des journalistes”, a déclaré Anthony Bellanger, secrétaire général de la FIJ.

La Fédération Internationale des Journalistes dénombre au Moyen-Orient, 75 journalistes palestiniens, quatre israéliens et trois libanais tués à la suite de la guerre à Gaza, et trois professionnels des médias ont été tués en Syrie.

Par ailleurs, dans la région Asie-Pacifique, 12 journalistes ont été tués en Afghanistan (2), aux Philippines (2), en Inde (3), au Pakistan (2), au Bangladesh (2) ou en Chine (1).

Dans l’Amérique du Nord et du Sud, la Fédération Internationale des Journalistes a recensé 10 journalistes qui ont été assassinés en 2023. Trois Mexicains, un Paraguayen, trois Guatémaltèques, un Colombien, un hondurien et un Américain.

Pour le continent Africain, 8 journalistes ont été tués dans l’exercice de leur fonction. Deux au Cameroun, un au Soudan, un au Lesotho, un au Mali, un en Somalie, un au Mozambique et un au Nigéria qui n’ont pas fait l’objet d’une enquête approfondie à ce jour, a indiqué la FIJ qui dénombre également un mort accidentel au Rwanda.

L’Europe est le continent où la FIJ a recensé le moins de cas. Seulement 3 journalistes et travailleurs des médias – ukrainiens (1), russes (1) et français (1) – ont été tués pendant la guerre en Ukraine et un professionnel des médias a été tué en Albanie.

La Fédération Internationale des Journalistes lance un appel aux gouvernements du monde entier afin qu’ils puissent adopter rapidement une Convention internationale contraignante pour protéger la sécurité et l’indépendance des journalistes.

Crédit: IFJ

À lire aussi :

Atis Bedjine bay detay sou ensidan ki rive l nan peyi Kanada ak yon fanatik