13 ans apr?s, le lyc?e Antoine et Georges Izm?ry toujours en ruine

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

D?s qu’on franchit la barri?re du lyc?e Antoine et Georges Izm?ry, situ? ? Petite-Place Cazeau (commune de Delmas), on peut constater au premier regard le lourd fardeau des ?l?ves qui le fr?quentent. Cet ?tablissement public fond? en octobre 1995 ne dispose pas des infrastructures n?cessaires pour respecter sa vocation. Il est priv? de presque tous les fondamentaux relatifs ? une ?cole. Pas de salle de classe en bonne et due forme, pas de caf?t?ria, pas de biblioth?que, pas de laboratoire informatique en d?pit des exigences des cours du Secondaire r?nov?, pas d’infirmerie ni de bloc sanitaire appropri? devant servir les ?l?ves. Seulement une dizaine de hangars construits depuis environ treize ann?es et qui ne r?unissent aucune condition favorable ? l’apprentissage. Chaque ann?e, les responsables tentent d’apporter des solutions temporaires en r?am?nageant les abris, mais les probl?mes restent et demeurent les m?mes.

Selon Nixon Ch?ry, directeur du lyc?e Antoine et Georges Izm?ry, il a d?j? entrepris plusieurs d?marches aupr?s des autorit?s du pouvoir central en vue de trouver un nouveau local parce que l’espace n’appartient pas ? l’institution. <>, a expliqu? le directeur.

<< Avant nous, d'autres directeurs ayant occup? ce poste ont d?j? men? des luttes similaires ? la n?tre, histoire de doter le lyc?e de son propre espace. Mais toutes ces batailles ont ?t? sans succ?s. Depuis la destruction des b?timents de l'?cole nationale des soeurs Teresa de Calcutta au cours du s?isme de 2010, les projets de reconstruction d'un nouvel immeuble pour abriter le lyc?e pullulent de part et d'autre, a ajout? monsieur Ch?ry qui esp?re un jour que les responsables du Minist?re de l'?ducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) r?soudront les probl?mes auxquels le lyc?e fait face depuis environ une d?cennie.

En 2018, le ministre de l’?ducation d’alors, Pierre Josu? Ag?nor Cadet, avait promis de reconstruire plusieurs institutions publiques de la zone m?tropolitaine d?truites par le s?isme de janvier 2010. Le lyc?e du Cent cinquantenaire, commun?ment appel? lyc?e des jeunes filles, le lyc?e Marie-Jeanne et le lyc?e Antoine et Georges Izm?ry figuraient sur la liste. Les travaux de reconstruction des deux premiers sont d?j? en cours et avancent ? grands pas, mais jusqu’ici ceux du lyc?e Antoine et Georges Izm?ry peinent ? d?marrer. Questionn? ? ce sujet, le directeur dit n’?tre pas au courant d’un tel projet car, a-t-il pr?cis?, aucune autorit? du MENFP ne l’a jamais contact? ni aucune ?tude d’une instance comp?tente en la mati?re n’a ?t? r?alis?e sur le site.

Toutefois, l’ancien surveillant g?n?ral devenu directeur de l’?tablissement a fait savoir qu’un projet relatif ? la reconstruction de l’?cole nationale des soeurs Teresa a d?but? il y a quelques ann?es. Mais ce projet, qui n’a rien ? voir avec la construction du lyc?e, reste jusqu’? date inachev? puisque la firme charg?e de l’ex?cution n’a pas termin? les travaux. Cette ann?e s’annonce encore difficile pour les enseignants, les ?l?ves du lyc?e Antoine et Georges Izm?ry. Nixon Ch?ry dit souhaiter que le pouvoir central, ? travers le minist?re de l’?ducation se penche sur la situation d?l?t?re de cette ?cole publique portant le nom des deux anciens militants politiques et hommes d’affaires ha?tiens proches du r?gime Lavalas, assassin?s, l’un en 1992 et l’autre en septembre 1993.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.