180 ans apres le seisme qui avait ravage le Cap-Haitien, exercice de simulation de tremblement de terre et de tsunami

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

A l’occasion des 180 ans du puissant seisme du 7 mai 1842 ayant coute la vie a la moitie de la population d’alors, GeoHazards International (GHI) a realise, le vendredi 6 mai 2022 dernier, au Cap-Haitien, un exercice de simulation (SIMEX) sur le tremblement de terre et le tsunami.

De nombreux ecoliers de differents etablissements scolaires de la ville, dont le lycee national Philippe Guerrier, les colleges Christ-Roi, Regina Assumpta, Pratique du Nord, l’Essor, Susan Schwenke, Simone de Beauvoir ainsi que d’autres institutions publiques et privees telles que la Direction sanitaire Nord-MSPP, la Clinique Vision Plus, se sont pretes au jeu aux cotes des professionnels de diverses entites etatiques, dont le Service d’Incendie, la Croix-Rouge haitienne (CRH), le Centre ambulancier national (CAN), la Direction de la Protection civile (DPC), le ministere de la Sante publique et de la Population (MSPP), la Police nationale d’Haiti (PNH) et les scouts.

<< Permettre aux citoyens de se rememorer le 7 mai 1842, de s'habituer aux simulations, d'evaluer la capacite d'evacuation des 7 etablissements scolaires cites ci-contre et situes sur le boulevard du Cap, et dans des zones a haut risque, tester les capacites de riposte des differents acteurs concernes, leur permettre aussi d'activer leur plan, les actualiser et de combler leurs lacunes, tels sont les principaux objectifs de cet entrainement qui s'est deroule sans incidents majeurs et dans une ambiance scientifico-culturelle ou, en plus des seances de formation, d'information, de sensibilisation et d'education sur les catastrophes naturelles, des jeunes du programme "Timoun An Aksyon (les enfants en action) se sont produits a travers des sketches, des slams au contenu cadrant avec l'evenement du jour.

La docteure Garmalia Mentor William, responsable de GeoHazards en Haiti, ainsi que les experts nationaux tels que les ingenieurs, Claude Prepetit et Gerard Metayer declarent etre satisfaits du bon deroulement de l’exercice.

<>, a soutenu Dre Mentor William en affirmant que cette simulation a permis aux brigadiers de la Protection civile, aux sapeurs-pompiers, a la police nationale, a la Croix-Rouge de travailler ensemble et de se preparer a la riposte. <>, conseille-t-elle.

Somme toute, elle exhorte tous les citoyens a se doter d’un Plan d’Urgence Familiale (PUF), a toutes les institutions de se doter d’un Plan d’evacuation et a s’entrainer constamment pour etre apte a se proteger au cas ou la deuxieme ville serait frappee par un puissant seisme tel que prevu par les experts.

Pour sa part, le maire assesseur du Cap-Haitien Patrick Almonor exhorte les ecoliers a mettre en pratique les conseils des responsables de la Protection civile et de GeoHazards International. Il les conseille de partager les informations sur les tremblements de terre avec leurs proches et leurs familles.

Notons que le SIMEX du 6 mai a debute a 9 heures 05 du matin, l’heure a laquelle l’alerte a ete donnee. Elle a dure plus de trois heures d’horloge. Elle s’est deroulee en presence de diverses personnalites issues de plusieurs departements dont le directeur general du bureau des Mines l’ingenieur Claude Prepetit, le directeur de CODOMAR/SEMANAH, le directeur de la Protection civile des Nippes et du Nord-Ouest.

Soulignons qu’une large campagne de communication a precede l’exercice de simulation. Les responsables de GHI ont voulu sensibiliser le reste de la population a l’activite, histoire d’eviter la panique.