<>

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le taux de mortalite maternelle, l’acces aux produits contraceptifs et la lutte contre les violences basees sur le genre, en gros la sante reproductive et sexuelle, les axes prioritaires du Fonds des Nations unies pour la population sont encore loin des objectifs fixes.

L’ex-representant de l’UNFPA en Haiti, Yves Sassenrath, en est conscient. Il pense que de multiples facteurs expliquent les faiblesses dans le developpement de ces axes. <>, a avoue Yves Sassenrath a la fin de sa mission en Haiti.

Du lot des obstacles redhibitoires, il a pointe du doigt le budget national qui penalise la sante. <>, a souligne M. Sassenrath, qui plaide pour un acces universel a la sante en Haiti.

D’un point de vue personnel, il a dit avoir appris a traiter la sante des femmes de maniere holistique. <>, a confesse le desormais nouveau representant de l’UNFPA au Mali.

Dans le meme ordre d’idees, il invite la communaute internationale a repenser l’aide au developpement en priorisant les directives du gouvernement en Haiti. <>, a conseille M. Sassenrath en fin de mission a la tete de l’UNFPA en Haiti.

M. Sassenrath estime avoir fait de son mieux, de concert avec l’ambassade du Canada en Haiti, pour accompagner, sans interferer avec la formation des sages-femmes en Haiti.

<>, s’est rejoui M. Yves Sassenrath avant de mettre l’accent sur sa bonne collaboration avec les autorites au niveau du ministere de la Sante publique et de la Population en Haiti.

Plus loin, il a annonce qu’Haiti postule pour le fonds du <> qui permettra au pays d’avoir une certaine autonomie dans la mise en place de certains projets <>.

En guise de feuille de route, l’ex-representant de l’UNFPA en Haiti a dit miser gros sur les engagements d’Haiti a Nairobi, pris au cours de la 25e Conference internationale sur la population et le developpement en 2019 au Kenya. <>, a indique Yves Sassenrath avant de saluer la memoire du Dr Maurice Mainville, qui a porte ses engagements a la tribune des Nations unies a Nairobi.