9 juin : Journ?e internationale des archives, le plaidoyer du 9 juin 2022

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

La Journ?e internationale des archives a ?t? ?tablie par le Conseil international des Archives le jeudi 9 juin 2005 afin de faire connaitre le r?le des archives (gardienne du temps) et valoriser le travail des archivistes dans le monde entier.

Cette heureuse initiative est venue renforcer le combat engag? depuis 1984 par un groupe de jeunes archivistes ha?tiens, tous d?termin?s ? sauvegarder ces irrempla?ables t?moins de notre histoire de peuple.

En d?pit de nouveaux efforts d?ploy?s depuis plus de trente-sept ans, la menace de destruction d’un pan entier de la m?moire nationale reste et demeure comme une ?p?e de Damocl?s suspendue sur la t?te et l’avenir de la nation ha?tienne.

Plus de cinquante ans d’archives administratives et historiques entrepos?es ?? et l? dans nos diff?rentes institutions publiques sur toute l’?tendue du territoire national ne sont pas encore vers?es aux Archives nationales d’Ha?ti.

De plus, le tremblement de terre du 12 janvier 2010 laisse encore ses traces peu reluisantes sur nos archives administratives: destruction partielle et / ou totale, ?parpillement des sites d’entreposage, inaccessibilit? aux documents, prises de d?cision en dehors des informations fiables.

Il revient aux trois pouvoirs de l’Etat d’accentuer et de renforcer leur contr?le sur l’ensemble de la m?moire administrative, car une bonne gestion des archives permet d’am?liorer l’efficacit? de l’administration et de faciliter l’exercice de la d?mocratie.

L’Universit? d’?tat d’Ha?ti doit pouvoir former des cadres techniques orient?s vers la prise en charge de notre patrimoine documentaire, ce qui permettra de conserver et de valoriser la m?moire de l’action politique et administrative et de fournir aux chercheurs les sources de l’histoire de demain.

La direction g?n?rale des Archives nationales d’Ha?ti s’active pour la construction d’un b?timent aux normes con?ues pour sauvegarder non seulement ce qui reste de la m?moire nationale, mais encore pour s’assurer de la gestion rationnelle dans le futur de toute la cha?ne de production archivistique depuis la cr?ation des documents dans les locaux jusqu’? ce qu’ils deviennent des documents historiques.

La pr?servation et la valorisation des archives historiques et administratives est un acte de bonne gouvernance pour consolider la d?mocratie !

Wilfrid BERTRAND

Directeur g?n?ral