A la recherche d’appuis pour porter le relevement national

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le Sommet international de la finance a pris fin ce mercredi. 76 intervenants dont 29 femmes ont partage leur experience et ont echange avec le public present au Marriott hotel ou par voie des applications de partage de reunion.

Pour la 12e fois, le Sommet a tenu ses promesses et a surtout tenu tout simplement dans un pays ou il est difficile de faire naitre et grandir des evenements.

Le defi est d’autant plus significatif qu’il s’agit d’un exercice intellectuel specialise. Parler de finance, d’economie, d’investissement, de regulation et d’avenir est plus difficile a realiser qu’un rendez-vous festif ou distrayant.

Le Sommet de la Finance s’est acheve avec un cocktail ou le gouverneur de la Banque de la Republique d’Haiti a pris la parole pour annoncer la tenue en juin prochain d’un salon dedie a l’exportation.

Pour la premiere fois, des experts des principaux marches partenaires d’Haiti vont venir expliquer les contraintes et opportunites d’affaires pour ceux qui souhaitent exporter a partir d’Haiti.

Des responsables des Etats-Unis d’Amerique, du Canada, de l’Union europeenne et de la Caraibe seront presents. L’objectif de la BRH et du ministere de l’Economie et des Finances est de rendre les informations disponibles.

Dans ses propos, le gouverneur a souligne que la taille de l’economie haitienne ne peut pas permettre a une entreprise de s’enrichir a milliards. <>, a dit Jean Baden Dubois.

<>, a dit le gouverneur.

Supporter les entreprises micros, petites et moyennes et exporter peuvent etre les deux pieds d’un projet de releve du pays. Il faut fortifier ces appuis pour le marathon qui nous attend.