A nouveau, Daniel Foote tire a boulets rouges sur la politique americaine en Haiti

En marge de sa recente demission avec fracas de son poste d’envoye special de Washington en Haiti, l’ambassadeur Daniel Foote, a ete recu en audience par la commission des affaires etrangeres de la Chambre des representants des Etats-Unis, ou les democrates et les republicains, membres de cette commission, ont denonce la politique des Etats-Unis vis-a-vis d’Haiti.

Dans sa declaration liminaire, le representant Gregory Meeks, president de la commission des Affaires etrangeres, a reconnu que la politique actuelle de l’administration Biden a l’egard d’Haiti est un vestige de l’administration precedente et a desesperement besoin de changement.

<>, a declare tout de go Daniel Foote plaidant pour que la societe civile ait voix au chapitre dans le nouveau gouvernement. <>, a-t-il ajoute.

A la question du representant Andy Levin lui demandant si le gouvernement Henry survivrait sans le soutien americain, Daniel Foote y a repondu laconiquement : <>. <>, a ensuite rajoute le representant Levin.

<>, a explique Daniel Foote estimant que les Haitiens ont l’impression d’avoir une chance de choisir leurs propres dirigeants politiques.

Ariel Henry a ete nomme 2 jours avant l’assassinat du president Moise, a souligne Daniel Foote, mais c’est la communaute internationale qui a decide d’oindre Henry comme Premier ministre. <>, a declare l’ancien envoye special americain qui place le PM Ariel Henry dans le meme bateau que PHTK. <>

<>, a admis Daniel Foote affirmant qu’Haiti n’a pas besoin de presidents ni de politiciens qui sont dans les Pandora Papers

<>, a constate le representant Chris Jacobs avant de s’enquerir sur les causes ayant conduit a la demission de l’ancien envoye special, au-dela de l’immigration.

<>, a precise Foote avant de denoncer des acteurs dans l’administration Biden qui soutenaient Henry aveuglement alors qu’il reclamait le respect des solutions dirigees par Haiti.

En outre, a poursuivi Daniel Foote, <>.

<>, a martele a son tour la representante republicaine Maria Elvira Salazar, avant de remercier l’ambassadeur Foote pour son <> de denoncer la politique americaine en Haiti.

<>, a pour sa preconise le representant Albio Sires, egalement president du sous-comite de l’hemisphere occidental qui se dit consterne par le traitement des Haitiens a la frontiere americaine avec le Mexique.

<>, a insiste Foote. <>, a-t-il note.

<>, a reconnu le representant Meeks.

<>, a poursuivi Meeks insistant sur le besoin reel de s’engager vers un changement majeur de la politique americaine vis-a-vis d’Haiti.

<>, a declare Meeks avant d’envisager l’envoi bientot d’une delegation du Congres a Haiti.

<>, a indique Daniel Foote.

<>, a alerte l’ambassadeur Daniel Foote par-devant la commission des affaires etrangeres de la Chambre des representants.

La representante Dina Titus a fait savoir que l’administration Biden a un budget de 8 millions de dollars pour aider a garantir la tenue des elections en Haiti. <>, a reagi Daniel Foote a propos des elections.