Abandonner sa maison sans espoir de retour

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Des ultimatums de courte dur?e sont adress?s par des hommes arm?s aux r?sidents des quartiers de Croix-des-Bouquets pour annoncer aux r?sidents qu’ils doivent quitter leur domicile. Les ca?ds prennent ensuite possession des maisons les plus confortables pour y loger. Dans plusieurs localit?s de Croix-des-Bouquets, notamment ? Noailles, Nan R?my, Nan Papaye, B? Rivi?re, des r?sidents quittent leurs maisons en regardant m?me pas en arri?re.

Sony explique au journal comment sa soeur s’est fait agresser pour abandonner sa maison. <>, raconte Sony. Un pas en avant, deux pas en arri?re pour cette famille puisque sa soeur retourne ? la maison de son p?re ? Ma?s G?t?. <>, ajoute Sony.

La fureur des gangs arm?s chasse les propri?taires. Ils n’ont pas le droit de retourner dans leur logis dans certaines localit?s en plaine.

Charles, fonctionnaire depuis 17 ans, a consenti un pr?t ? la Banque nationale de cr?dit (BNC) pour construire sa maison ? Croix-des-Bouquets. L’ins?curit? qui pr?vaut dans cette commune infest?e de gangs, pousse ce p?re de famille ? emm?nager ? Delmas dans une petite pi?ce qu’il partage avec ses deux enfants. L’inconfort et la peur de perdre sa maison stressent chaque jour l’homme proche de la cinquantaine. <>, soupire-t-il.

“Je quitte ma maison de plusieurs chambres ? coucher, avec une belle cour, des cocotiers, des cerisiers et une installation ?nerg?tique pour venir vivre dans l’inconfort ? Delmas. Et pis, cette petite pi?ce me co?te les yeux de la t?te >>.

Ce fonctionnaire de carri?re dit passer par occasion ? son ancienne demeure. Il n’y a pas encore des groupes arm?s qui ?lisent domicile dans mon quartier, mais cela ne prendra pas trop de temps parce que les ca?ds ne sont pas loin >>, explique-t-il.

*Cia, jeune mari?e dans la trentaine, m?re d’une fillette de 3 ans, vivait d?cemment dans un appartement ? Torcel avec sa m?re et sa fille. Ayant v?cu le cauchemar en sortant de travail un jour, elle a d? quitter la zone en d?pit du fait qu’elle a renouvel? le bail au mois de juin. <>, se souvient Cia, pr?f?rant perdre le confort et l’argent en ?change de sa survie.

? Torcel, localit? de Tabarre, la situation est critique. Des gens quittent leurs maisons en laissant pratiquement tout. Ceux qui y restent semblent n’avoir d’autre choix. Un jeune homme, fr?quentant une universit? de la capitale, frappe ? la porte de sa tante pour qu’elle l’h?berge. En vain. Il voulait ? tout prix quitter la zone parce que le groupe arm? fait la chasse aux sorci?res aux jeunes qui refusent de renforcer leur rang.

La violence des gangs est r?currente en plaine. Les affrontements entre les gangs de 400 Mawozo et Chen Mechan ont d?j? occasionn? plusieurs centaines de morts et des milliers de d?plac?s. ? Croix-des-Bouquets, le palais de justice a ?t? transf?r? dans une biblioth?que municipale ? Tabarre afin de reprendre les activit?s judiciaires. La Police nationale d’Ha?ti multiplie les interventions dans des quartiers ? Croix-des-Bouquets, les d?plac?s, quant ? eux, partagent un seul sentiment: le d?sespoir et le d?sespoir.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.