Accord et d?saccord autour de l’appel ? un compromis politique formul? par plusieurs partis

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

La d?claration conjointe de plusieurs partis et repr?sentants d’accords, appelant ? un compromis historique pour une sortie de crise a provoqu? des r?actions. Les anciens s?nateurs Jean Charles Mo?se et Steven Benoit se sont montr?s tr?s critiques vis-?-vis de la d?marche initi?e notamment par des partis de l’accord PEN, de l’accord unitaire d’Ha?ti, le RDNP, Unir Ha?ti, le PHTK et alli?s, etc.

En conf?rence de presse ce jeudi 27 octobre, l’ancien candidat ? la pr?sidence Jean Charles Mo?se a minimis? la d?marche, y voyant une tentative pour ces partis de reprendre la main, apr?s sa d?cision de former un Conseil de transition de peuple souverain (KTPS en cr?ole). << Cette d?marche pr?cipit?e intervient apr?s la formation de notre Conseil de transition. C'est un accord <>. Notre proposition fait peur aux ambassades, au gouvernement, aux leaders politiques, etc. Les alliances sont certes une bonne chose pour la d?mocratie. Mais cette nouvelle coalition prouve que chacun choisit son camp. Ils ont refus? une alliance avec le peuple et se sont positionn?s aux c?t?s d’un gouvernement d?cri? >>, a-t-il critiqu?.

Pour Steven Benoit, premier ministre ?lu de l’accord de Montana-Pen-GREH modifi?, ce compromis ne sera qu’une derni?re version du PHTK. Il a fix? sa position en 3 tweets. <>, a-t-il ?crit. <>, a-t-il encha?n?, avant de conclure qu’il <>. La coalition PEN, est un membre de l’accord de Montana, auquel adh?re ?galement le s?nateur Beno?t.

Andr? Michel, alli? du gouvernement Henry et signataire de l’accord du 11 septembre, a dit supporter cet appel au compromis. <>, a-t-il d?clar?, lors d’une entrevue avec le journal.

“Les membres de la commission de dialogue du 11 S

septembre sont tr?s impliqu?s dans ce processus de dialogue. Nous ferons tout ce qui est possible pour r?ussir cette s?quence de n?gociation politique. Le pays n’en peut plus. Pour nous, tout consensus ?clair? doit se faire autour de la situation s?curitaire du pays, de la mise en place d’un CEP cr?dible, de l’ex?cution d’un vaste programme d’apaisement social ? travers le pays, des modifications ? apporter ? la Constitution et de l’organisation des prochaines ?lections g?n?rales”, a-t-il poursuivi.

25 octobre, plusieurs acteurs politiques ont sign? une d?claration conjointe appelant ? un <>. Ce, afin de d?gager un compromis capable de garantir la protection des vies et la libre circulation des personnes et des biens; la reprise totale des activit?s; la stabilit? et l’efficacit? de la gouvernance int?rimaire; la cr?ation des conditions pour l’organisation des ?lections d?mocratiques dans un d?lai ne d?passant pas 18 mois, etc.

Cet appel arrive alors que les ?tats Unis s’activent ? trouver un pays pr?t ? diriger une ?ventuelle coalition internationale de s?curit? en Ha?ti. Ce jeudi, le secr?taire d’?tat am?ricain Antony Bliken s’est rendu au Canada pour rencontrer son homologue M?lanie Joly. Selon Radio Canada, l’une des mission du chancelier am?ricain est de convaincre le Canada de prendre le leadership de cette mission.

Dans l’apr?s-midi, au cours d’une conf?rence de presse, M?lanie Joly a annonc? l’envoi en Ha?ti d’une mission de reconnaissance. <>, a d?clar? la ministre Joly, dans des propos rapport?s par le journal La Presse. La chanceli?re canadienne a ?galement indiqu? que les mesures qui seront adopt?es par la communaut? internationale doivent avoir le support de la population ha?tienne.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.