Après huit mois de détention, l’Inde libère un pigeon accusé d’être un espion chinois

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Après huit mois de détention, les autorités indiennes libèrent un pigeon accusé d’espionnage.

Plusieurs médias internationaux ont rapporté le week-end dernier la libération d’un pigeon, accusé d’être un espion chinois. L’animal a été blanchi par la justice indienne après avoir passé huit mois en détention. La nouvelle de la libération de l’oiseau a été confirmée par Peta, une organisation de défense des animaux.

En effet, le pigeon en question a été arrêté en mai de l’année dernière et a été placé en détention dans une clinique vétérinaire de Bombay. Il a finalement retrouvé sa liberté le 30 janvier dernier. Le journal Times of India a révélé que l’animal portait un message rédigé en chinois. “La police avait ouvert une procédure pour espionnage à l’encontre de l’oiseau, mais a clos le dossier au terme de son enquête”, a indiqué le journal indien.

Toutefois, le site Kessiya a précisé que l’oiseau s’est avéré être un oiseau de course de Taiwan qui s’était échappé et avait fait son chemin jusqu’en Inde. “Après une enquête, la police a abandonné l’accusation d’espionnage. Avec la permission de la police, l’oiseau a été transféré à la Bombay Society for the Prevention of Cruelty to Animals, les médecins l’ont libéré”, a écrit le journal.

En Inde, les arrestations de pigeons voyageurs ne sont pas rares. En 2016, les autorités avaient incarcéré un animal près de la frontière pakistanaise pour transport de message menaçant envers Narendra Modi. En 2010, un pigeon transportant un numéro de téléphone et une adresse pakistanaise a connu le même sort.

À lire aussi :

Le taux de référence calculé par la BRH pour ce lundi 5 Fevrier 2024