Apr?s des adieux historiques, Elizabeth II inhum?e au ch?teau de Windsor

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Elizabeth II repose dans sa derni?re demeure, la chapelle Saint-Georges de son ch?teau de Windsor, apr?s des adieux en grande pompe et emplis d’?motion, saluant lundi la m?moire d’une souveraine ? la popularit? plan?taire et au r?gne incomparable.

A l’issue d’une ultime procession solennelle, au pas ? travers un domaine de Windsor noir de monde et une c?r?monie religieuse devant 800 personnes, le cercueil a ?t? lentement descendu dans le caveau royal de la chapelle.

Peu avant, le lord-chambellan avait bris? son b?ton puis l’avait plac? sur le cercueil, geste symbolique pour signifier la fin de son r?gne.

Elizabeth II, d?c?d?e la semaine derni?re ? 96 ans, a ensuite disparu ? jamais des yeux du monde, elle qui, souvent souriante, toujours calme, ?tait devenue une ic?ne famili?re pendant ses 70 ans, sept mois et deux jours sur le tr?ne. L’hymne britannique a ensuite retenti.

Dans la soir?e, sa d?pouille a ?t? transf?r?e, avec celle de son ?poux Philip, mort en 2021, dans le m?morial George VI de la chapelle, o? elle a ?t? inhum?e en pr?sence de sa famille proche, a annonc? la famille royale dans un communiqu?.

Ils y reposent d?sormais aux c?t?s des parents de la reine et des cendres de sa soeur Margaret.

Le dernier voyage de la reine a ?t? accompagn? dans la journ?e par des centaines de dignitaires ?trangers et des milliers de Britanniques.

Depuis sa mort le 8 septembre dans sa r?sidence ?cossaise de Balmoral, son cercueil clos a travers? son royaume, dans un corbillard ? travers la campagne ?cossaise, un avion de la Royal Air Force, ou lors de lents cort?ges fun?bres sur des airs tristes jou?s par des fanfares, tir? par des chevaux ou des marins.

A Edimbourg puis Londres, des centaines de milliers de personnes ont patient? des heures, parfois toute la nuit, pour se recueillir devant la d?pouille de la seule monarque que la plupart des Britanniques aient jamais connue, dont le visage, pr?sent sur les billets de banques et timbres, ?tait reconnu dans le monde entier.

“Capacit? ? rassembler “

Un chapitre de l’Histoire mondiale se referme avec ces adieux ? la monarque qui a travers? les ?poques avec un constant sens du devoir, sans jamais partager publiquement une opinion, mais remplissant ses fonctions de cheffe d’Etat avec s?rieux, bienveillance, et un humour pince-sans-rire parfois irr?sistible.

A Windsor, Pauline Huxtable, 64 ans, ?tait venue f?ter la “vie extraordinaire” d’une reine empreinte de “dignit?”: c’?tait une “figure maternelle”.

“Je ne verrai jamais une autre reine de mon vivant, car maintenant c’est le roi Charles III, puis ce sera le prince William, puis George”, observe Caroline Lachman, 48 ans, sur le parcours du cort?ge.

“Elizabeth II a eu cette capacit? ? rassembler pendant 70 ans, elle ?tait incroyable”, ajoute-t-elle, d?crivant une atmosph?re “triste”, mais “en m?me temps de c?l?bration”.

La derni?re journ?e d’adieux ? la souveraine aura ?t? ? l’image des 12 jours qui ont suivi son d?c?s: charg?e d’une immense ?motion populaire, soigneusement mise en sc?ne, avec toute la pompe des traditions s?culaires de la monarchie britannique. Elle avait ?t? planifi?e depuis au moins 20 ans.

En milieu de matin?e, au son des cornemuses, le cercueil, surmont? de la scintillante couronne imp?riale, a quitt? Westminster Hall, la partie la plus ancienne du Parlement pour rejoindre l’abbaye de Westminster voisine.

Des dizaines de marins le tiraient, suivis du roi Charles III, ses fr?res et soeur et ses enfants, les fr?res William, l’h?ritier, et Harry, le Californien, en froid.

Dans l’abbaye, la reine consort Camilla, Kate, la nouvelle princesse de Galles, et Meghan, l’?pouse d’Harry, les rejoignent.

Mais aussi les deux a?n?s de William et Kate, George, 9 ans, d?sormais deuxi?me dans l’ordre de succession, et Charlotte, 7 ans, tr?s impressionn?e sous son petit chapeau noir.

Dans l’assistance, le gratin des dirigeants de la plan?te, dont les pr?sidents am?ricain Joe Biden et fran?ais Emmanuel Macron, les six anciens Premiers ministres britanniques encore en vie, de John Major ? Boris Johnson, et les t?tes couronn?es europ?ennes, du roi d’Espagne Felipe VI au roi Philippe de Belgique en passant par le prince Albert de Monaco.

Reine “joyeuse”

“Dans un discours connu, prononc? pour ses 21 ans, sa d?funte Majest? a d?clar? que sa vie enti?re serait consacr?e au service de la nation et du Commonwealth”, a rappel? l’archev?que de Canterbury Justin Welby, chef spirituel de l’Eglise anglicane qui ?tait dirig?e par la reine.

“Rarement une promesse aura ?t? aussi bien tenue”, a-t-il ajout?, rendant hommage ? une reine “joyeuse, pr?sente pour tant de monde, touchant une multitude de vies”.

La c?r?monie s’est achev?e par deux minutes d’un silence poignant, observ?es ? travers le pays, avant l’hymne national qui d?sormais c?l?bre Charles III, “God Save the King”.

Apr?s un d?fil? r?unissant 6.000 soldats ? travers Londres, le cercueil a rejoint Windsor, ? une quarantaine de kilom?tres ? l’ouest. Jetant une fleur, applaudissant ou essuyant une larme, des milliers de personnes se sont mass?es le long des routes menant ? la r?sidence o? Elizabeth, encore princesse, s’?tait r?fugi?e pendant la Seconde guerre mondiale, puis a pass? l’essentiel de ses derni?res ann?es.

La procession, encadr?e des gardes royaux ? uniforme rouge et bonnets de fourrure noire, est arriv?e en parcourant au pas la Longue promenade (“Long Walk”) traversant le domaine.

Sur le perron du ch?teau: les deux corgis (ces chiens pour toujours associ?s ? Elizabeth II) de la reine, Muick et Sandy, d?sormais confi?s ? son fils Andrew.

Popularit? en hausse

De plus en plus fr?le ces derniers mois, souffrant de probl?mes de mobilit?, Elizabeth II recevait encore, souriante, deux jours avant son d?c?s, la toute nouvelle Premi?re ministre Liz Truss, sa derni?re photo publique.

C’?tait la dirigeante en exercice la plus ?g?e du monde. Durant sa vie, elle a travers? la Seconde Guerre mondiale, vu la dissolution de l’Empire britannique, l’entr?e puis la sortie de l’Union europ?enne.

Apr?s des jours ?puisants de voyages dans les quatre nations constitutives du Royaume Uni, de bains de foule conjugu?s au deuil d’une m?re, Charles III devra ?crire sa propre histoire.

Certains r?vaient d’une transition rapide avec le nouveau prince de Galles, son fils William, 40 ans. Mais le roi a promis, comme sa m?re, de servir toute sa vie.

Si sa cote de popularit? a grimp? en fl?che, ? 70% selon YouGov, les d?fis, nombreux, ne font que commencer, certains pays du Commonwealth ne cachant pas leur d?sir de se d?tacher de la monarchie.

D?s mardi, le Royaume-Uni reprend le cours de sa vie suspendu depuis le 8 septembre, avec la crise ?conomique et les mouvements sociaux en premier plan.

Charlotte DURAND et Juliette MANSOUR avec Martine PAUWELS et Germain MOYON ? Londres

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.