Arreter l’asphyxie financiere de l’Universite d’Etat d’Haiti

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le conseil de l’Universite, instance supreme de l’Universite d’Etat d’Haiti, tient a exprimer ses vives preoccupations par rapport a la part reservee a l’UEH dans le projet de budget 2021-2022 en instance de promulgation, laquelle apparait comme le prochain episode de la chronique d’une asphyxie annoncee du plus grand etablissement d’enseignement superieur de la Republique.

Le conseil de l’Universite rappelle que l’annee derniere pres d’un tiers (32%) de ses credits budgetaires lui avaient ete enleves, sans preavis, alors qu’on etait a la fin de l’exercice 2020-2021 et que des engagements incontournables avaient ete pris vis-a-vis de son personnel academique et technique et de ses fournisseurs. A noter qu’au meme moment, la baisse globale du budget de l’Etat n’atteignait pas 25%. Ce qui signifie que l’UEH figurait parmi les institutions les plus severement frappees alors que tout le monde connait les deficits et les manques structurels dont elle frappee en general et au sein meme de l’Etat depuis belle lurette.

Faut-il rappeler, par exemple, que l’UEH est l’un des rares organismes publics dont les employes ne beneficient guere de carte de debit et ni d’autres avantages sociaux qu’on retrouve banalement et regulierement au niveau des autres organes de l’Etat.

Le conseil de l’Universite tient a informer que, juste apres cette coupe drastique et inattendue survenue en septembre 2021 les plus hautes autorites de l’Etat avaient pris l’engagement ferme aupres du conseil executif de l’UEH non seulement de compenser le manque a gagner de l’UEH sur l’exercice 2020-2021 des le debut de l’exercice 2020-2021 mais egalement de retablir les credits de fonctionnement au moins a leur niveau du budget initial 2020-2021. Ce qui equivaudrait a un ajustement minimal de 440 millions de gourdes du budget de fonctionnement. Or, les donnees fournies par les instances competentes de l’Etat annoncent plutot un ajustement de moins de 70 millions de gourdes, soit six fois moins le minimum promis. Si ce montant est confirme, il va sans dire que cela viendrait aggraver les difficultes deja enormes de l’institution en termes notamment de dettes et arrieres cumules, d’urgences repoussees- lesquelles sont amplement connues et reconnues par les autorites concernes. Sans compter les credits d’investissement, reduits a une peau de chagrin et pratiquement <>.

Le conseil de l’Universite rappelle a l’Etat les immenses responsabilites qui incombent au plus grand etablissement d’enseignement superieur de la Republique en termes de formation de cadres et de dirigeants, de production de savoirs et de services a la communaute ainsi que ses obligations constitutionnelles vis-a-vis de l’UEH.

Le conseil de l’Universite demande aux instances concernees de se ressaisir promptement, d’honorer leurs promesses et d’inverser cette logique, conscient ou inconsciente, d’asphyxie progressive de l’alma mater de la plupart des cadres et de dirigeants actuels de la nation.

En vue de permettre aux autorites responsables de prendre la mesure de la situation, le conseil de l’Universite demande au Conseil des ministres de bien vouloir recevoir une delegation de l’Universite d’Etat d’Haiti lors de da prochaine reunion.

Fait au rectorat de l’UEH, le 6 mai 2022