Aux Cayes, l’acces a la gazoline toujours difficile

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Acheter le carburant a la pompe devient de plus en plus difficile pour les utilisateurs de la gazoline dans la ville des Cayes. Chaque station d’essence fixe son propre horaire. Dans la majorite des cas, elles ne distribuent que du diesel. Dans les rares stations-service qui fonctionnent, les motocyclistes desireux d’acheter le produit sont obliges de se lever de tres tot dans la matinee, environ 3 ou 4 h du matin. Sinon, il faut s’aligner sur des files interminables sous le soleil et dans l’incertitude que le distributeur ne fermera pas la pompe.

Ce mercredi 8 decembre, la majorite des stations d’essence restaient fermees. Pourtant la gazoline continue a se vendre aux coins des rues de la ville. Ces petits commercants meprisent completement les avertissements du directeur departemental Sud du ministere du Commerce et de l’Industrie, Evens Clovis, et du commissaire du gouvernement des Cayes, Ronald Richemond, d’appliquer contre eux la loi du 20 decembre 1946 sur le marche noir. Ils vendent sans gene la gazoline a 600 gourdes le gallon. <>, avait declare le chef du parquet Ronald Richemond le 19 novembre dernier. Jusqu’a present, aucune volonte ne s’est manifestee du cote des autorites pour les contraindre veritablement a abandonner cette pratique.

D’un autre cote, les chauffeurs de moto-taxi disent n’avoir aucun probleme a ce qu’on empeche la vente de carburant dans les coins de rue. Toutefois, le produit petrolier doit etre disponible a la pompe. Ce qui n’est pas une evidence. Il faut souligner que contrairement au 8 juillet 2018, la ville des Cayes est restee silencieuse apres l’annonce de l’augmentation des prix des produits petroliers a la pompe. Pour le responsable Sud de l’Association des proprietaires et chauffeurs haitiens (APCH), Bertrand Banatte, l’Etat en place a la capacite d’augmenter le prix du carburant mais selon lui, c’est a la population de dire si elle est d’accord ou pas.