Barbancourt sort de son silence au sujet d’une prétendue vente illégale de bouteilles de rhum 3 étoiles

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

L’entreprise Barbancourt sort de son silence au sujet d’une prétendue vente illégale de bouteilles de rhum Barbancourt 3 étoiles.

L’entreprise Barbancourt sort enfin de son mutisme à travers un communiqué de presse publié ce jeudi 11 janvier 2023. La société a parlé des rumeurs laissant croire à une vente illégale de bouteilles de rhum Barbancourt trois étoiles. Barbancourt a indiqué que son équipe enquête déjà pour déterminer si ces informations sont fondées et lance un appel aux personnes qui ont des informations sur les lieux de vente de ces produits.

“La Société du Rhum Barbancourt a été mise au courant à travers les réseaux sociaux de certaines rumeurs actuelles concernant la prétendue vente illégale de bouteilles de Rhum Barbancourt 3 étoiles jetées et remplies d’alcool frelaté qui rendrait les gens malades”, peut-on lire dans ce communiqué.

L’entreprise a rassuré que son équipe enquête activement pour déterminer si ces rumeurs sont fondées. “Elle n’a trouvé aucune des bouteilles pour des tests en laboratoire, ou preuves du côté des hôpitaux de la capitale pour étayer ces affirmations”, a souligné le communiqué.

Barbancourt a profité de ce communiqué pour expliquer comment se déroule le processus de la mise en bouteille de son rhum avant d’arriver entre les mains de ses consommateurs. “Tous les produits de Barbancourt quittent la distillerie après un contrôle de qualité rigoureux incluant des tests en laboratoire et sont ensuite filtrés et embouteillés avec une capsule d’inviolabilité de couleur dorée autour du goulot de la bouteille. Il s’agit de garantir à nos consommateurs que le rhum contenu dans la bouteille soit conforme aux normes sécuritaires et ne soit pas altéré avant l’achat”, a précisé l’entreprise.

Barbancourt se dit ouverte à toutes autres informations supplémentaires du côté des membres de la population. “Si vous avez plus d’éléments d’information tels les lieux de vente de ces produits, ou les hôpitaux ayant reçus des malades, nous vous remercions de bien vouloir nous les faire parvenir afin de poursuivre nos recherches”, a conclu le communiqué.

A lire aussi :

Mike Bellot transmet ses connaissances à des jeunes via une formation en ligne gratuite sur l’entrepreneuriat