Bocchit Edmond, rappelé pour consultation, est définitivement écarté de son poste à Washington, pour soupçon de corruption

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Bocchit Edmond, rappelé pour consultation, a été écarté définitivement de son poste d’ambassadeur d’Haïti à Washington par le Gouvernement haïtien pour des soupçons de corruption ce mercredi 3 mai.

L’ancien ministre des affaires étrangères et des cultes de Jovenel Moise, devenu ambassadeur d’Haïti depuis décembre 2020 a été rappelé définitivement par le ministère des affaires étrangères et des cultes, ce mercredi 3 mai 2023, après un précédent rappel pour consultation concernant des accusations formulées à son encontre par les Etats-Unis d’Amérique.

Aussi, 41 diplomates au niveau de l’ambassade d’Haïti à Washington et dans les différentes missions consulaires aux Etats-Unis ont aussi été rappelés pour des motifs divers par le ministère des affaires étrangeres et des cultes ce mercredi à la demande du Gouvernement américain.

Selon les informations dont disposent Juno7, obtenues du ministère des affaires étrangères et des cultes, l’ambassadeur Bocchit Edmond, à la suite d’un courrier parvenu à la chancellerie haïtienne contenant des reproches faites par les autorités américaines sur sa représentation et gestion, a été rappelé pour une consultation au MAE.

Les autorités américaines l’ont accusé d’avoir violé la convention de vienne relative aux relations internationales, aux lois américaines et d’avoir mis en place un système de corruption au niveau du service d’émission de passeport à l’ambassade d’Haïti à Washington.

Les reproches étant jugés fondés, le ministère des affaires étrangeres et des cultes avec l’avale du premier ministre Ariel Henry l’a écarté de son poste définitivement ce mercredi. Et le suivi de la lettre pour entériner cette décision a déjà été assuré car le gouvernement haïtien ne souhaite pas entaché ces rapports avec son voisin américain qui d’ailleurs, a-t-on appris, laisse planer la menace de poursuite judiciaire à l’encontre de Bocchit Edmond.

En savoir plus:

Journée mondiale de la liberté de la presse: l’ambassade des États-Unis mise sur la formation de 24 journalistes haïtiens