Bras de fer entre le Texas et le gouvernement Biden

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Depuis des mois, c’est un veritable bras de fer entre le Texas et le gouvernement Biden. Le gouverneur de cet Etat, Greg Abbott installe des barbelés et Washington veut à tout prix, démanteler la cloture. Ce lundi 29 janvier 2024, la Cour suprême américaine a autorisé la Border Patrol, dépendant de Washington, à détruire cet équipement, à la suite de plusieurs noyades.

Selon le média “Blick”, la garde nationale de Texas refuse aux gardes-frontières américains l’accès à la rive du Rio Grande et les organisations gouvernementales américaines armées s’affrontent donc à la frontière. Cette situation pousse certains politiciens à parler de guerre civile.

Toujours selon “Blick”, dix mille agents de la garde nationale texane participent à l’opération et leur intervention à la frontière est en cours depuis 2021 et coûte à l’Etat fédéral deux milliards de dollars US par an.

Analysant la situation, le politicien républicain Carl Higbie a indiqué que la rebellion des Texans contre le gouvernement Biden pourrait déclencher une guerre civile si ce dernier appliquait le statut du titre 10. La gouverneure du Dakota du Sud, Kristi Noem de son coté qualifie déjà le Texas de zone de guerre. Quant à John Kevin, gouverneur de l’Etat de l’Oklahoma, il a souligné que son Etat, le Tennessee, la Floride et d’autres Etats frontaliers mobiliseront également leurs gardes nationaux contre la Maison Blanche en cas de besoin.

A lire aussi :

Quelques grandes villes du département du Nord-Est dont Ouanaminthe bloquées ce lundi 29 janvier