Carburant : Augmentation anarchique des prix des transports

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Depuis le debut du mois de novembre, le prix du trajet a Carrefour est fixe a 50 gourdes. Il variait entre 25 et 50 gourdes depuis la guerre des gangs a Martissant, a temoigne un professionnel qui est oblige de passer la semaine au centre-ville. Ce lundi matin, les chauffeurs n’en demordent pas. Ils exigent 50 gourdes des passagers. <>, a lache un chauffeur qui stationnait son autobus non loin du Theatre national.

A quelques metres du poste de police de Portail Leogane, les minibus qui assurent le trajet Port-au-Prince-Cayes reclament 750 gourdes. Les passagers s’en plaignent. <>, a tempete une femme. <> a replique le chauffeur. <>, a repondu la femme, questionnee sur le prix qu’elle a paye depuis son retour des Cayes au mois d’aout. Cependant des compagnies de transport en commun n’ont pas modifie leurs prix. La compagnie de transport Voix des anges transport en commun, situee a l’Angle des rues Oswald Durand et de l’Enterrement, vendait ses billets ce matin a 500 gourdes. <>, a confie le receptionniste de l’institution, soulignant qu’elle n’avait pas fonctionne depuis le debut du mois.

Pour aller a Jeremie, commune du departement de la Grand’Anse, il faut disposer de 1 000 gourdes. De couleur rouge, un bus remplissait la cuve de son vehicule a la grand-rue dans la station de Jeremie. Son chauffeur a indique le lieu ou il venait de se procurer un demi-fut de carburant. <>, a-t-il explique.

Le prix du trajet Port-au-Prince-Leogane n’a pas augmente, a en croire les chauffeurs qui stationnent les bus non loin du sous-commissariat de Portail Leogane. Les passagers ne sont plus confortables comme avant. A present, les chauffeurs exigent 4 personnes par rangee au lieu de 3.

A cote du poste de police de Portail Leogane, les chauffeurs de bus de Gerald Bataille reclament 50 gourdes. <>, a averti le chauffeur qui precedait celui qui remplissait son bus. <>, a-t-il lache. Pour ce meme trajet, c’est la guerre des prix a l’angle des rues Monseigneur Guilloux et Oswald Durand. Chaque chauffeur fixe son prix. Ceux qui exigent 35 gourdes ou 50 gourdes disent qu’ils ne se sont pas encore approvisionnes dans les stations. D’autres sont revenus au prix initial, 25 gourdes. Meme cas de figure pour les bus qui assurent le transport Portail Leogane-Delmas, les prix varient en fonction du chauffeur.

Dans une note, le ministere du Commerce et de l’Industrie, avait <>. Si dans certaines stations d’essence de longues queues ont ete remarquees ce lundi, la majorite des stations d’essence ont garde leurs portes fermees.