Carburant : bientot des sites de stockage en region, annonce Michel Patrick Boisvert

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le ministre de l’Economie et des Finances, intervenant sur Magik 9, le mercredi 8 decembre 2021, est revenu sur les raisons qui justifient la decision du gouvernement de reviser a la hausse les prix des produits petroliers sur le marche national, en levant la subvention notamment sur le diesel. <>, a argue Michel Patrick Boisvert. Selon le numero un du MEF, non seulement l’Etat recevait un financement monetaire de la banque centrale, mais il etait oblige de demander a la BRH de mettre des dollars a sa disposition afin de passer les commandes des produits petroliers qui sont, a-t-il fait savoir, des produits strategiques.

Le ministre a explique par ailleurs que parfois les compagnies petrolieres, ayant des problemes de tresorerie, connaissent des difficultes a rembourser l’Etat. Pour pallier ces problemes, le gouvernement a donc pris la decision d’emprunter d’autres voies. <>, a revele Boisvert, qui a ajoute entre autres mesures le lancement d’appels d’offres internationaux en vue de trouver de grosses compagnies qui sont en mesure d’offrir a l’Etat haitien de meilleurs prix comparativement aux prix actuels.

Le gouvernement entend egalement liberaliser le marche des produits petroliers, si l’on en croit le ministre Boisvert. <>, a-t-il indique, precisant qu’ils vont lancer a cet effet des appels d’offres restreints entre les compagnies locales afin de trouver le meilleur premium.

La crise du carburant qu’a connu recemment le pays est due entre autres au fait que le pays ne dispose pas d’un stock strategique. Selon Michel Patrick Boisvert, etant un petit pays, Haiti n’est pas en mesure de constituer son stock strategique comme c’est le cas des grands pays. Cependant les derniers evenements ont eu leur effet positif, si l’on en croit le ministre. <>, a-t-il souligne. Pour Michel Patrick Boisvert, ces realisations vont compenser l’absence de stock strategique dans le pays. <>, a garanti le ministre.