Carburant : GHESKIO entre difficult?s et r?sistance

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

? l’instar de multiples institutions sanitaires, les centres GHESKIO r?duisent consid?rablement leurs heures de travail, ? force que les crises, peyi l?k et p?nurie de carburant, prennent de l’ampleur dans le pays. <>, rapporte le directeur des centres GHESKIO, le Dr Jean William Pape.

Les centres GHESKIO re?oivent en moyenne 10 000 patients. Avec la p?nurie de carburant, le nombre varie entre 600 et 800 patients. <>, s’inqui?te le Dr Pape.

Des patients et professionnels de la sant? se trouvent confin?s chez eux depuis plus de deux semaines. Le transport en commun est paralys? et, quand il est disponible, les courses se paient au prix fort, d?passant largement le salaire des employ?s. <>, reconna?t le Dr Jean William Pape, qui ?voque ?galement des difficult?s ? r?aliser certains tests importants.

Cependant, par-del? les difficult?s, les centres GHESKIO avaient pris et continuent de prendre des dispositions afin de venir en aide aux patients. <>, informe le Dr Pape.

<>, t?moigne le Dr Jean William Pape, qui avoue mettre tout en oeuvre pour ne pas perdre les progr?s constat?s dans la prise en charge des tuberculeux et des personnes vivant avec le VIH/SIDA.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.