Carburant : les operateurs s’inquietent pour la stabilite du marche

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Plusieurs stations d’essence sont fermees ces derniers jours a Port-au-Prince. D’autres ne distribuent que du diesel. Les stations-service qui livrent de la gasoline et du diesel attirent de longues files d’attente. Si le directeur general du Bureau de monetisation des programmes d’aide au developpement (BMPAD) rassure qu’il y a une quantite suffisante de produits petroliers sur le marche, les responsables de l’ANADDIP et de l’ANAPPROS s’inquietent, quant a eux, des commandes de plus en plus petites, donc, insuffisantes pour tenir le marche local stable et sans pression sur les stations.

En depit de longues files d’attente de vehicules dans certaines stations d’essence ces derniers jours, d’autres stations-service gardent leurs portes fermees. Le directeur general du BMPAD Ignace Saint-Fleur rassure la population. <>, a-t-il affirme, soulignant que le mardi 12 avril 2022, il y a des bateaux qui sont a quai <>.

Selon M. Saint-Fleur, il revient aux compagnies petrolieres de placer d’autres commandes pour eviter une perturbation sur le marche. <>, a avance Ignace Saint-Fleur dans une interview accordee ce mardi au Nouvelliste.

Cependant, le directeur general du Bureau de monetisation des programmes d’aide au developpement souligne que le gouvernement continue de subventionner les produits petroliers sur le marche local. <>, a explique au journal M. Saint-Fleur.

De son cote, le president de l’Association nationale des proprietaires des stations-service (ANAPROSS), Marc-Andre Deriphonse, a souligne que ces derniers mois les commandes de produits petroliers sont de plus en plus <>. <>, a detaille ce proprietaire de stations-service.

Marc-Andre Deriphonse a fait remarquer que le week-end dernier il y avait une penurie sur le marche local. Mais avec ce nouvel arrivage du mardi 12 avril 2022 il y a une amelioration, a-t-il dit. Ce nouvel arrivage ne depasse pas cinq millions de gallons de produits petroliers, ce qui, selon Marc-Andre Deriphonse, ne represente que cinq a six jours de consommation locale.

Sans vouloir alarmer la population, le president de l’Association nationale des proprietaires des stations-service (ANAPROSS) a exprime ses inquietudes face a de nouvelles situations de penurie sur le marche local.

Le president de l’Association nationale des distributeurs de produits petroliers (ANADIPP) a confirme qu’il y avait effectivement une rupture de carburant sur le marche. <>, a annonce David Turnier.

Selon le president de l’Anaddip, il va y avoir moins de files d’attente de vehicules dans les stations d’essence. <>, se questionne David Turnier, dubitatif.

<>, a indique David Turnier, soulignant que les risques de nouvelles penuries sont considerables.