Cayes : la propri?taire de <> demande r?parations apr?s le pillage

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Dans l’apr?s-midi du vendredi 9 septembre 2022, des images d’une victime d’une sc?ne de vandalisme perp?tr?e aux Cayes lors de la troisi?me journ?e de manifestation ont fait le tour des r?seaux sociaux. On y voyait une dame qui se lamentait, les mains tant?t sur la t?te, tant?t sur les hanches, d?boussol?e, se dirigeant vers <>. Ce magasin qui vend entre autres des mat?riaux de construction (ciment, fer, t?le, clou, brouette etc) ? la rue Antoine Simon des Cayes a ?t? vid? de ses stocks par les manifestants qui ont ensuite pris la direction du quartier populaire de la Savane.

<>, a confi? Camille Lucie Fleurancy, deux jours apr?s le pillage de son magasin. <>, dit-elle.

Un juge de paix a d?j? fait les constats mais les pertes ne sont pas encore ?valu?es. Camille Lucie Fleurancy ne s’attendait pas ? cette nouvelle qui l’a profond?ment d?truite. <>, se demande-t-elle.

La propri?taire de Piyay Distribution demande des r?parations et esp?re que les manifestants ne profiteront plus des mouvements de tension pour piller les magasins de la ville. <>, appelle la victime qui n’a pratiquement pas dormi depuis cette journ?e sombre.

Le chef du parquet du tribunal de premi?re instance des Cayes, Ronald Richemond, a condamn? cet acte de vandalisme et dit ne pas comprendre comment des manifestants qui protestent contre la vie ch?re pillent un magasin de bois, de ciment, de fer, etc. Pour lui, ces actions sont calcul?es et visent ? d?truire les biens priv?s des citoyens de sa juridiction. <>, a averti le commissaire du gouvernement.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.