Ciment, tole, bois…les prix ont explose dans le grand Sud apres le seisme…

Deja en hausse a cause de la guerre des gangs a Martissant ayant coupe le pays en deux pendant des mois, les prix des materiaux de construction ont litteralement explose dans le grand Sud, la ou le tremblement de terre du 14 aout 2021 a detruit 52 953 maisons et endommage 77 006 autres. <>, s’est exclamee Patricia Louis, 23 ans, en preparant le <> pour le <> du soir, au commerce de sa mere, a Camp-Perrin, vendredi 3 septembre 2021.

L’une des consequences de la flambee des prix des materiaux de construction impose une evidence. <>, a estime Patricia Louis, qui se projette dans l’avenir, quand elle fera sa vie avec un homme. Les options sont l’achat d’une maison, si elle en a les moyens, le loyer ou le squat chez sa mere, a confie Patricia Louis. Pour d’autres, comme Marie dont le compagnon est operateur de charrue, reconstruire, sans assistance, n’est pas pour demain. <>, s’est-elle exclamee.

Edner Valcin, proprietaire d’une entreprise de materiaux de construction de Vernet, aux Cayes, a observe une flambee des prix des materiaux de construction. Survolant ses fichiers Excel, cet homme d’affaires est rentre dans les details du rencherissement du cout du ciment, du bois 2×4, du plywood. <>, a explique Edner Valcin qui, comme beaucoup de commercants du grand Sud, vit un calvaire en raison de la guerre des gangs a Martissant qui a coupe le pays en deux durant plus de deux mois. <>, a explique Edner Valcin.

<>, a detaille Edner Valcin, ecarquillant les yeux. L’homme d’affaires, sans detour, estime necessaire de construire un port operationnel dans le grand Sud.

Selon Edner Valcin, en depit des besoins provoques par le seisme, les ventes de materiaux de construction n’ont pas augmente. Les gens sont decapitalises, a-t-il deplore. L’homme d’affaires a par ailleurs souligne que des acteurs se procurent des proforma aux Cayes pour l’acquisition de materiaux de construction. Mais ils se tournent vers Port-au-Prince pour effectuer l’acquisition. Aux Cayes, il n’y a pas une association de commercants, une chambre de commerce active pour interceder dans ces discussions en faveur des hommes d’affaires de la region, a-t-il condamne.

A l’Azile, dans les Nippes ou le seisme a detruit 1 000 maisons et endommage 5 000 en ville dans plusieurs sections communales, les prix des materiaux de construction ont grimpe, a confie au Nouvelliste l’agent executif interimaire Epheta Ambroise. Le camion de sable de riviere est passe de 2 500 a 4 000 gourdes. Le sable de carriere est passe de 3 500 a 4000 gourdes. Le prix peut atteindre jusqu’a 8 000 si ce n’est pas 10 000 gourdes si l’on se rend a Changeux, l’une des sections communale les plus touchees, a confie Epheta Ambroise.

Le proprietaire d’El Shadai materiaux de construction, Jean Bernaud, rencontre au centre-ville a l’Azile, a confirme la flambee des prix. <> , a rapporte au journal Le Nouvelliste Jean Bernaud.

<< Pour la tole, l'augmentation est de 15 gourdes. L'unite se vend aujourd'hui a 425 gourdes contre 350 autrefois. Le bois 2×4 (12) se vend a 2 250 gourdes a present. Avant, je le vendais 500 ou 550 gourdes. Le prix des planches (late 16) est passe de 725 gourdes 1 700 gourdes en l'espace de deux mois, a poursuivi Jean Bernaud, soulignant que ce n'est pas qu'a l'Azile que les prix ont explose. La demande a provoque le rencherissement des couts, a observe l'entrepreneur. Les gens sont decapitalises. <>, s’est desole Jean Bernaud.

L’appreciation du dollar par rapport a la gourde, la perturbation reguliere de la circulation des hommes et des marchandises a cause de la terreur des gangs, la localisation des principaux fournisseurs dans l’Ouest ou sont concentrees les infrastructures, la situation de monopole, l’augmentation de la demande continueront de provoquer le rencherissement des prix de ces materiaux de construction dans ces zones sinistrees, a confie une source proche d’une entreprise de materiaux de construction aux Cayes. <>, a indique cette source.

Roberson Alphonse