C?l?bration du centenaire de la veuve Renel Jean, n?e Idalise Blanc

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Est-il donn? ? chaque ?tre humain la chance ou la posssibilit? de souffler cent bougies ? Non. C’est une gr?ce r?serv?e ? ceux qui jouissent de la b?n?diction divine depuis la tendre enfance.

Mamie Renel, tes enfants sont fiers de toi : Renel (Freot), Marceau, Guetty et Carl… sais-tu pourquoi ? Tu as sacrifi? toute ton ?nergie de jeunesse pour fa?onner notre ?ducation et faire de nous non des malfrats mais des citoyens dignes et utiles ? la soci?t?.

Mireille et Maryse, parties trop t?t pour l’au-del?, seraient contentes d’?tre avec toi. Malheureusement, l? o? elles sont, elles te regardent avec complaisance dans tes habits plus ?l?gants que d’ordinaire, te surveillent, te prot?gent et te souhaitent longue vie.

Mamie Renel, ? qui d?sormais esp?res-tu remettre ce flambeau de vie qui fait tant de fiert? ? Comme il ne d?pend pas de toi ce choix, disons dans l’imm?diat merci ? Dieu pour cette gr?ce incommensurable qu’il a jet?e sur ton humble personne.

Hommage de ses enfants :

Joyeux anniversaire Manmie Renel ;

Cent bougies, c’est peu ;

Cent bougies, c’est rien ;

Cent bougies, c’est fantastique ;

Bonne f?te une fois de plus ;

Bon divertissement aux participants.

Je suis loin de vous mais par la pens?e je congratule et prends part au festin qui s’en vient.

Merci,