Combien cela co?te-t-il d’?tre fier sans procuration ?

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Mercredi, Le Nouvelliste ?voquait la communaut? ha?tienne de Floride, ses difficult?s, ses combats, ses r?ussites depuis cinquante ans. Communaut? fond?e dans la fuite du pays natal. Si l’importance de la diaspora est ind?niable, il n’y a eu ni c?l?bration ni message sur Twitter pour marquer le cinquantenaire de ceux qui sont devenus les piliers de la survie d’Ha?ti et des Ha?tiens.

Aujourd’hui, une Am?ricaine d’origine ha?tienne, la professeure Claudine Gay est nomm?e doyenne de Harvard University. Un accomplissement dans une belle carri?re. Une ?tape sur un chemin de succ?s. Un parcours inspirant pour tous ceux qui ?migrent de gr? ou de force. Le sacre de la doyenne Gay, choisie parmi 600 candidats, a eu un ?cho favorable en Ha?ti.

Les enfants orphelins de m?re s’alimentent aux seins de leur grand-m?re, dit le savoureux proverbe cr?ole.

N’est-ce pas ce qui nous arrive quand nous c?l?brons les r?ussites de lointains compatriotes qui gravissent des marches sans aucune aide du pays natal ? L? w pa jwenn plim ou pran pay, telle est notre situation.

Notre pays nous offre si peu d’occasions de nous r?jouir et d’?tre fiers que nous sommes oblig?s de ratisser large. Sans recevoir de procuration des concern?s, nous nous approprions de leur histoire pour embellir la n?tre.

Ces derniers temps, comme c’est le cas pour les ?crivains, les acad?miques d’origine ha?tienne arrivent au top de leur carri?re. Les distinctions pleuvent. Cons?cration supr?me, il y en a qui dirigent des facult?s, d’importantes universit?s en Am?rique du Nord. Honneur aux parents de premi?re ou de deuxi?me g?n?ration qui ont su guider leurs prog?nitures vers ces sommets. Honneur aussi ? chaque individu qui a gagn? ses galons par le travail et l’application.

Si certains ?crivains ont pu r?ussir en restant en Ha?ti ou attach?s ? Ha?ti, que se passe-t-il avec nos acad?miques qui sont sur le terrain ?

Pourquoi n’arrivent-ils pas ? se d?marquer par leur proposition ou leur r?alisation ?

Pourquoi dans un pays si riche en probl?mes de toutes sortes il y a si peu de solutions innovantes ?

Qu’avons-nous ? apprendre des temples du savoir d’ailleurs pour am?liorer nos performances ?

Ces questions sont plus urgentes que la satisfaction nationale lors de la proclamation de la r?ussite en terre ?trang?re de ceux qui n’ont pas ?t? form?s ici, qui ne sont plus ici au quotidien et qui n’apportent pas beaucoup au d?broussaillage de nos crises multiples.

Que chaque ?tranger d’origine ha?tienne qui r?ussisse fouette notre orgueil au lieu de rallumer de la fiert? facile dans nos yeux.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.