Commerce, change, transferts… la Banque de la R?publique d’Ha?ti fait le point

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

La Banque de la R?publique d’Ha?ti (BRH) a partag? des informations sur la balance commerciale, la hausse de la valeur des importations de p?trole contre une baisse du volume re?u, sur le repli en glissement annuel des transferts sans contrepartie et de ses interventions sur le march? des changes dans la Note de politique mon?taire du troisi?me trimestre de l’exercice, mardi 2 ao?t 2022.

<>, peut-on lire dans cette note de politique mon?taire.

<>, a indiqu? la BRH.

<>, selon la BRH.

<>, a fait remarquer la banque centrale, qui induit une conclusion en terme d’impacts sur le march? des changes.

<>, peut-on lire dans cette note de politique mon?taire. <>, selon la banque centrale qui fait des perspectives.

Les perspectives ?conomiques pour la fin de l’exercice fiscal 2021-2022 demeurent mitig?es et sont assujetties ? un ensemble de facteurs tant au niveau interne qu’au niveau externe. Le prolongement de la guerre en Ukraine devrait conduire ? l’intensification du rench?rissement des produits p?troliers et alimentaires de base ainsi qu’? la persistance des ruptures des cha?nes d’approvisionnement au niveau mondial. De m?me, l’inflation ?lev?e et les risques de r?cession ou de ralentissement ?conomique qui p?sent notamment sur les ?tats-Unis, le Canada et la Zone euro, pourraient affecter le revenu disponible des migrants ha?tiens et cons?quemment les transferts priv?s sans contrepartie, principale composante de l’offre de devises sur le march? des changes. La hausse des prix chez nos principaux partenaires commerciaux pourrait ?galement continuer ? alimenter les pressions inflationnistes, notamment ? travers l’augmentation des prix des produits import?s consid?r?s dans le panier de consommation.

Sur le plan interne, la poursuite de la d?gradation du climat des affaires en raison de la situation s?curitaire continuera d’affecter n?gativement l’activit? ?conomique et la formation des prix ? travers le blocage de certains circuits de production et de commercialisation. ? cela, s’ajoutent les risques de d?g?ts potentiels qui pourraient survenir au niveau du secteur agricole au cours de la saison cyclonique, laquelle a d?but? le 1er juin 2022.

Une att?nuation de l’impact de ces facteurs pourrait provenir d’une consolidation des finances publiques qui permettrait de d?gager des ressources pour la mise en oeuvre de programmes sociaux et le financement de certains projets d’investissements n?cessaires ? la cr?ation de conditions aptes ? rendre le climat des affaires propice aux investissements priv?s. Le programme de r?f?rence sign? avec le Fonds mon?taire international (FMI) devrait ?galement faciliter le renforcement de ces ressources ? travers la mat?rialisation de l’engagement des bailleurs. De son c?t?, la BRH effectuera, de mani?re syst?matique, son diagnostic de la conjoncture macro?conomique afin de prendre les mesures appropri?es qui permettront de contenir la volatilit? du taux de change et ses incidences sur les mouvements des prix. De m?me, elle continuera ? innover dans le sens de la mise en place de programmes de soutien aux secteurs productifs en vue de contribuer ? ramener l’?conomie sur un sentier de croissance, a indiqu? la BRH.

Roberson Alphonse

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.