Complexe Promenade, Cercle Bellevue, Parc historique de la canne ? sucre, Mupanah, parc UNIBANK, Karibe, la m?me folie du livre

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Livres en folie, c’?tait le 16 juin 2022 au Karibe Convention Center. Pour son retour en pr?sentiel apr?s deux ans en virtuel ? cause de la pand?mie de Covid-19, Livres en folie a provoqu? une affluence digne de la plus grande foire du livre du pays. C’?tait le cas au Complexe Promenade au tout d?but, au Cercle Bellevue puis au parc historique de la canne ? sucre. ? chaque fois, la pression de l’affluence a pouss? les organisateurs ? changer d’adresse. Livres en folie ira au Mupanah puis au parc UNIBANK avant de se faire stopper par la pand?mie de Covid-19. Pour son retour, les organisateurs annon?aient une petite ?dition avec seulement les invit?s d’honneur et les auteurs en signature. La foule a suivi et a mis de la folie dans la f?te du retour en pr?sentiel.

Oui, les temps sont plut?t sombres. L’ins?curit? bat son plein, les enl?vements suivis de s?questration se multiplient. La corruption est end?mique dans quasiment toutes les institutions du pays. Ins?curit? alimentaire, ch?mage, syst?me ?ducatif ? la d?rive, instabilit? politique chronique… tous les indicateurs sont au rouge.

Mais qui dit qu’il n’y a plus aucun espoir pour ce pays exag?re. Un pays qui lit ne meurt pas et ne saurait mourir. Livres en folie est la plus grande foire du livre du pays depuis 1995. Cet ?v?nement litt?raire de grande port?e nous permet de nous enqu?rir sur la sant? du livre et de la litt?rature dans le pays. Et ce qu’on a vu le 16 juin 2022 au Karibe Convention Center, c’?tait une affluence fi?vreuse, une motivation forte pour se procurer des livres au point de cr?er des queues et des bousculades, des rivi?res de sueur et de l’?nervement. M?me des gros mots ont ?t? prof?r?s.

Partout o? il va, Livres en folie nous apprend que les gens lisent dans ce pays et que le livre a une place importance dans la vie de tous les jours en Ha?ti. Le livre fait partie du quotidien de ce peuple. Certains voient dans les interminables files d’attente un probl?me d’organisation, mais il est tout aussi important d’y voir le triomphe du livre, la belle folie des lecteurs qui anime des milliers de gens toutes cat?gories d’?ge confondues. Cette folie dure depuis 28 ?ditions.

Des personnes ont t?moign? avoir pass? des heures dans une file d’attente pour sceller leurs bons de commande avant de passer ? la caisse, autant pour r?cup?rer leurs livres apr?s avoir pay?, d’autres passent beaucoup de temps dans une file d’attente pour trouver la signature de leurs auteurs pr?f?r?s. Ces <> comme les gens les appellent ont pourtant le m?rite de nous donner la chair de poule car cela r?v?le une soif d?mesur?e du savoir. Un pays o? des gens cherchent le livre avec un tel enthousiasme ne peut pas mourir.

Pour cette 28e ?dition de Livres en folie, seulement 108 auteurs ont ?t? en signature, m?me s’il y avait pr?s de 1 200 titres disponibles en ligne jusqu’au 19 juin. Mais 108 auteurs semblaient ?tre bien suffisants pour les amoureux du livre qui venaient en grande foule ? la foire. En attendant le bilan des organisateurs, cette 28e ?dition a ?t? visiblement un ?norme succ?s. Entre les gens qui se r?jouissent de retrouver leur ?v?nement de coeur en pr?sentiel apr?s deux ans, les auteurs qui re?oivent des marques d’affection de leurs lecteurs et celles et ceux qui viennent pour la premi?re fois, le bonheur ?tait palpable ? cette 28e ?dition de Livres en folie.

Non, tout espoir n’est pas fini pour le pays, car le livre vit encore. Et un pays qui lit ne meurt pas, et ne saurait mourir.