COP27 : Ha?ti fixe ses positions et ira d?fendre ses priorit?s ? Charm el-Cheikh

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

<>, annonce un document de proposition de position du pays en mati?re de lutte contre les changements climatiques ?manant du Minist?re de l’Environnement, dont la r?daction a re?u une copie.

Ce document se veut une r?f?rence g?n?rale pour les d?l?gu?s et n?gociateurs ? la COP27, et pr?sente les principales priorit?s ainsi que les positions ou messages cl?s du pays en mati?re de lutte contre les changements climatiques. Selon les positions/soumissions effectu?es par les diff?rentes coalitions (OASIS, PMA, G77 et Chine) de n?gociation auxquelles Ha?ti appartient, la d?l?gation ha?tienne devra d?fendre, lors de la COP27, pr?cise le document, les principaux aspects suivants : ambitions d’att?nuation, adaptation, pertes et pr?judices, financement climatique, technologies et renforcement de capacit?s, cadre de transparence, et genre.

<>, prescrit le document officiel intitul? <>.

Ambitions d’att?nuation

<>, reconna?t le minist?re de l’Environnement citant le rapport du GIEC qui estime inatteignable l’objectif de 1,5 ?C par rapport au niveau pr?industriels avec les engagements actuels.

En ce sens, le minist?re de l’Environnement de la R?publique d’Ha?ti proclame ce qui suit :

o Les Parties, notamment les pays ayant contribu? le plus au ph?nom?ne, doivent rehausser consid?rablement leurs ambitions en mati?re de r?duction des ?missions de GES. Cela devra ?tre refl?t? dans les CDN r?vis?s qui seront soumis et les engagements clairs pour mettre en oeuvre le Pacte de Glasgow.

o Ha?ti, en tant que pays en voie de d?veloppement, ne pourra respecter ses ambitions d’att?nuation que si les pays d?velopp?s ou ceux qui sont en mesure de le faire fournissent le soutien financier, technologique n?cessaire et appuient le processus de renforcement des capacit?s du pays.

o Avec le soutien financier appropri?, additionnel et pr?visible ainsi qu’avec un appui soutenu en mati?re de d?veloppement et de transfert de technologies, Ha?ti est dispos? ? prendre les mesures appropri?es en vue de permettre l’introduction et l’adoption des ?nergies renouvelables propres ainsi que la mise sur pied de vastes programmes d’afforestation et de reboisement.

Adaptation

<>, rappelle le document officiel soulignant qu’au niveau national, Ha?ti a finalis? en septembre 2022 le Plan national d’Adaptation (PNA) qui permet d’int?grer les pr?occupations li?es ? l’adaptation aux changements climatiques dans les politiques publiques.

En mati?re d’adaptation, la position d’Ha?ti est la suivante :

o En vue de r?duire sa grande vuln?rabilit?, Ha?ti s’attend ? ce que les pays d?velopp?s ou ceux qui sont en mesure de le faire ? travers les diff?rentes entit?s d’op?ration du m?canisme financier de la CCNUCC et les m?canismes bilat?raux fournissent le soutien financier n?cessaire ? la mise en oeuvre du Plan national d’adaptation aux changements climatiques (PNA).

o Le Fonds d’Adaptation a ?t? une source de financement importante pour les initiatives d’envergure en mati?re d’adaptation dans les pays en voie de d?veloppement. Ce Fonds devrait contribuer ? l’impl?mentation du PNA.

Pertes et pr?judices

<>, avertit le minist?re de l’Environnement.

Sur ce point, Ha?ti adopte la position suivante :

N’ayant pas les moyens financiers pour y faire face, Ha?ti souhaite vivement un renforcement du M?canisme international de Varsovie relatif aux pertes et pr?judices li? aux incidences n?gatives des changements climatiques et m?canisme financier d?di? aux pertes et pr?judices li?s aux changements climatiques.

Financement climatique

Le financement climatique reste et demeure une composante de grande importance dans la mise en oeuvre de la CCNUCC et de l’Accord de Paris.

En 2009, les pays d?velopp?s se sont engag?s ? verser chaque ann?e 100 milliards de dollars aux pays vuln?rables ? partir de 2020, mais cet engagement n’a pas ?t? tenu. Pour cela, les Parties ont instaur? un dialogue annuel jusqu’en 2024 pour discuter des modalit?s pour le financement des activit?s.

S’agissant de l’?pineux dossier de financement climatique, l’?tat ha?tien revendique que :

o Les pays d?velopp?s doivent s’efforcer de respecter leur promesse de financement des actions climatiques, notamment le montant de 100 milliards de dollars US par an.

o Le financement climatique doit ?tre pr?visible, nouveau et additionnel.

o Certaines sources de financement comme le Fonds vert climat doivent simplifier leurs proc?dures d’approbation et de versement des subventions aux PMA et P?ID.

o En ce qui concerne la fourniture des ressources financi?res, Ha?ti encourage la pr?vision des ressources d’origine publique pour l’adaptation aux changements climatiques et sous forme de subvention.

o L’orientation et les modalit?s des actions ? mener en vue du doublement de la finance pour l’adaptation doivent ?tre clairement d?finies et au moment opportun afin de permettre la concr?tisation de cet objectif d?s l’ann?e 2025.

o Il est ?galement souhait? que les bases et les approches pour la d?termination du nouvel objectif mondial quantifi? soit bien identifi? et que celui refl?te ?galement les besoins en mati?re de pertes et pr?judices.

Technologies et Renforcement de capacit?s

<>, pr?conise le gouvernement ha?tien, ? travers son minist?re de l’Environnement.

En 2021, Ha?ti a r?alis? l’?valuation des besoins en technologie (EBT) pour faire face aux changements climatiques. Cette ?valuation a identifi? des technologies innovantes en mati?re d’att?nuation et d’adaptation.

En mati?re, Ha?ti estime que :

o Les pays d?velopp?s doivent appuyer consid?rablement le processus de transfert de comp?tences et de connaissances en mati?re de technologies propres dans les PMA, notamment ? travers le M?canisme technologique de la CCNUCC.

o Les ressources mises ? la disposition du m?canisme technologique de la CCNUCC doivent ?tre renforc?es afin de lui permettre de r?pondre aux besoins urgents et croissants des pays en d?veloppement comme Ha?ti.

Cadre de transparence

<>, recommande le document officiel avant de reconna?tre qu’une certaine flexibilit? en lien avec leurs circonstances particuli?res doit ?tre accord?e aux PMA et aux P?ID.

Aussi, l’?tat ha?tien exige-t-il que :

o Le Capacity-Building Initiative for Transparency (CBIT) doit continuer ? appuyer les PMA et P?ID afin de renforcer leur capacit? de rapportage et am?liorer le cadre de transparence

Genre

<>, pr?conise le ministre de l’Environnement.

Sur ce point, le minist?re estime que :

o Il est important de renforcer les capacit?s des femmes en vue de leur pleine participation dans la lutte contre les changements climatiques.

Par ailleurs, le minist?re de l’Environnement r?it?re qu’il demeure le seul organe habilit? au niveau national par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques ? d?livrer les accr?ditations pour les COP. Les diff?rents groupements organis?s de la soci?t? civile engag?s dans la lutte contre les changements climatiques peuvent se r?f?rer au minist?re pour toute demande d’accr?ditation, dans les d?lais fix?s bien s?r par les organisateurs des COP.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.