Crise haitienne: de grands noms du Senat americain y vont a coups d’injonctions

Le president de la commission Affaires etrangeres du Senat, Bob Menendez (democrate), appuye par 15 autres collegues, dont des poids lourds comme Chuck Schumer, Patrick Leahy, Bernie Sanders, Elisabeth Warren…, a adresse une lettre le 7 octobre 2021 au secretaire de la Securite interieure Alejandro Mayorkas et au secretaire d’Etat americain Antony Blinken <> face <>.

<>, lit-on dans cette correspondance de ces senateurs americains qui taclent le departement de la Securite interieure qui expulse les migrants apres avoir decrit une situation terrible en Haiti pour justifier l’octroi du TPS a plus de 100 000 Haitiens ayant voyage legalement aux USA avant le 29 juillet.

<>, ont ecrit ces senateurs americains, accroches tant au principe de la protection des frontieres qu’au respect de la dignite humaine et du droit de solliciter l’asile.

Pour ces senateurs americains, <>. Mais, ont-ils souligne, << il n'est pas incompatible avec notre devoir fondamental de respecter la dignite, l'humanite et les droits de tout individu qui cherche a entrer aux Etats-Unis.

Amenager la possibilite de demander asile

Sans detour, ces poids lourds, dont certains appartiennent a l’aile progressiste du Parti democrate, ont enjoint le departement de la Securite interieure et le departement d’Etat a faire le necessaire pour que les Haitiens qui se presentent a la frontiere puissent solliciter l’asile. <>, ont-ils ecrit.

Designer le remplacant de Daniel Foote

Ces senateurs, qui se sont lamentes de la demission de Daniel Foote a <>, ont aussi appele a la <> alors que le pays est en proie aux effets du seisme du 14 aout, de la violence des gangs, de la Covid-19 et d’une crise politique dans le sillage de l’assassinat du president Jovenel Moise.

<>, ont ecrit ces senateurs, qui observent, entre-temps, l’incapacite de l’Etat a fournir les services sociaux de base et meme pas un semblant de securite.

<>, ont note ces poids lourds du Senat americain. Les signataires de cette lettre a Mayorkas et a Blinken ont indique que l’administration Biden doit <> .

<>, selon cette lettre. Au final, ont-ils soutenu, cela requiert notre support a une solution haitienne qui integre les vues et les recommandations des partis politiques et de la societe civile.

<>, ont ecrit ces 16 senateurs americains, dont Bob Menendez, le president de la commission Affaires etrangeres, le chef de la majorite au Senat Chuck Schumer (D-N.Y.), les Ron Wyden (D-Ore.), Cory Booker (D-N.J.), Patrick Leahy (D-Vt.), Richard Blumenthal (D-Conn.), Ed Markey (D-Mass.), Ben Cardin (D-Md.), Sherrod Brown (D-Oh.), Jeff Merkley (D-Ore.) Tammy Duckworth (D-Ill.), Elizabeth Warren (D-Mass.), Raphael Warnock (D-Ga.) Alex Padilla (D-Calif.), Bernie Sanders (I-Vt.), et Michael Bennet (D-Colo.).

La politique de l’administration Biden en Haiti n’a jamais fait l’unanimite dans le camp des democrates bien avant l’assassinat du president Jovenel Moise, souvent critique pour certaines de ses actions. Mais les evenements de Del Rio, au Texas, ont fait subir a l’administration Biden des critiques et de penibles distanciations d’elements de l’aile progressiste du Parti democrate. Les mauvaises politiques, la volonte de toujours imposer sa vision, le silence et l’indifference aussi de la diplomatie americaine en Haiti sous Donald Trump sont en partie responsables du fiasco en Haiti.