Crise politique : Ariel Henry suggere que la Caricom aide a faciliter le dialogue

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Les chefs de gouvernement de la Caricom ont salue la <> du Premier ministre d’Haiti, Ariel Henry, selon laquelle la Communaute <>, selon un communique rendu public a l’issue de la 33e reunion interministerielle.

Les chefs de gouvernement ont souligne l’importance d’assurer la bonne gouvernance et le respect de l’Etat de droit et des droits de l’homme, tels qu’enonces dans la Charte de la societe civile de la Caricom, et ont souligne l’importance d’inclure la societe civile dans le processus de dialogue, peut-on lire dans ce communique, soulignant que les chefs de gouvernement ont demande des directives claires au gouvernement d’Haiti concernant l’assistance requise et, a cet egard, ont convenu de la creation d’une equipe de la Caricom pour assurer l’interface avec ses homologues haitiens et avec la communaute internationale.

Les chefs de gouvernement, selon ce communique de la Caricom, <>. <>, selon ce communique.

Les chefs de gouvernement se sont dit preoccupes par l’impasse politique prolongee, la crise humanitaire en cours et l’insecurite croissante, ainsi que les repercussions pour la region de l’escalade de l’instabilite, a indique le communique de la Caricom.

Debut fevrier, l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) avait propose a differents acteurs de jouer un role de mediateur en vue de parvenir a une resolution consensuelle de la crise haitienne. La secretaire general de l’OIF, Louise Mushikiwabo, via son representant, Emmanuel Adjovi, a fait part de cette proposition aux concernes.

Pour le moment, il n’y a pas de communication officielle sur les avancees ou non apres cette proposition. Entre-temps, le PM Ariel Henry et ses allies restent sur un echec lors de discussions avec des representants de l’accord de Montana a cause d’un probleme de ponctualite. Dans la presse, les concernes se sont rejetes le blame en raison de cet echec sur fond d’aggravation de l’insecurite, de la flambee des prix et du desespoir au sein de la population quant a la volonte reelle des protagonistes de la crise a y trouver une issue.