Dans l’enfer des sargasses

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Des algues brunes appelees encore sargasses ou varechs polluent, depuis 2011, les plus belles plages d’Haiti, notamment celles situees dans le Sud et la Grand’Anse. Ce fleau avec ces impacts environnementaux, sanitaires et economiques pose bien des problemes a ceux qui exploitent les plages, aux pecheurs et aux baigneurs.

En plein milieu de journee, le soleil surplombe Marreau, 1re section communale de Saint-Jean du Sud. Une legere brise marine apporte un peu de fraicheur sous cette chaleur torride. Cette parfaite harmonie est depuis un certain temps troublee par les sargasses degageant une odeur d’oeufs pourris qui remonte jusqu’au long de la route.

L’odeur pestilentielle se fait sentir encore plus lorsqu’on s’approche du sable qui s’etend a perte de vue ou des amas de varechs s’amoncellent et enlaidissent la plage. Une tache de cambouis dans un tableau finement execute et qui faisait la joie des usagers de ce coin de terre borde par la mer.

La pollution des sargasses

A Reginedar Auberge bar restaurant, le dossier relatif a la presence nuisible des bancs d’algues sargasses est sensible mais pas tabou. <>, s’exclama Evans Lazarre, le gerant de cet hotel durant notre visite, en ce lieu, le dimanche 19 septembre 2021. Il a l’habitude de constater ces especes de sargasses qui vivent ancrees dans les fonds marins remonter a la surface pour degager un gaz qui lui pique les narines.

Devant ce tableau etourdissant, il se desole de voir les baigneurs rebrousser chemin et le nombre de clients qui decline jour apres jour. <>, a confie Lineda Lazarre Thermophile, la proprietaire de Reginedar Auberge bar restaurant qui a vu son chiffre d’affaires baisser.

<>, s’est-elle plainte.

Malgre ses multiples efforts pour tenter de remedier a cette situation surtout quand la mer apporte des algues brunes en quantite sur les rivages, madame Thermophile se sent impuissante. Ses clients fuient son entreprise a cause des varechs. <>, dit-elle d’une voix empreinte de desolation.

L’arrivee des sargasses en Haiti

Depuis 2011, au cours du second semestre, les populations cotieres des pays de la Caraibe, du golfe du Mexique et du sud-est des Etats-Unis observent des echouages massifs d’algues brunes appelees sargasses. L’arrivee des sargasses a pris de l’ampleur en Haiti a cette epoque. <>, a rapporte Paul Judex Edouarzin, specialiste en gouvernance environnementale.

Les sargasses sont des algues brunes (du genre Sargassum) que l’on retrouve dans la flore marine des zones tropicales et subtropicales. Ces algues de type pelagique comportent de petites vesicules qui leur permettent de flotter ; elles forment ainsi des bancs qui derivent au fil des courants. Ces amas d’algues flottantes representent alors un habitat cle pour le transport et le developpement de larves marines mais egalement d’insectes.

L’arrivee des algues a un impact sur l’environnement et sur le plan sanitaire. <>

<>, regrette l’expert en environnement.

Quels profits peut-on tirer des sargasses ?

Les sargasses, un element genant utile. <>, a enumere M. Edouarzin qui prodigue des conseils pour composer avec les deux effets des sargasses.

Selon le directeur du bureau de Port-au-Prince du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), il faudrait laisser les sargasses s’autodetruire dans les zones ou il n’y a pas beaucoup d’activites humaines, pratiquer l’enlevement et le traitement sur les plages qui sont exploitees pour leur utilisation future. Cependant Paul Judex Edouarzin pose le probleme de la variation des quantites de sargasses et des endroits de l’echouage comme un hic qui pourrait surgir dans l’industrialisation de ce produit de mer. <>, a-t-il propose, croyant qu’il faudrait prioriser la collecte dans l’eau afin de proteger les plages.

<>, a poursuivi l’expert en environnement.

<>, se desole Lineda Lazarre Thermophile, la proprietaire de Reginedar Auberge bar restaurant.

Pour l’instant, la mer apporte les varechs et les reprend. Les vagues en decident. Depuis plusieurs annees, les sargasses arrivent parfois deux ou trois fois par an. Elles sont observees dans les departements du Sud, du Sud-Est et de la Grand’Anse durant la periode allant du mois de mars a octobre.

*L’auteure de ce texte a ete sacree cette annee laureate de la 7e edition du Prix Jeune Journaliste en Haiti organise par l’OIF.