<> de Dr Josue Pierre Louis a la foire de Livres en folie cette annee

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

”La modernisation du droit haitien. Un defi pour l’avenir”, tel est le titre de la these du professeur Josue Pierre-Louis, soutenue avec brio, qui lui a valu la mention Tres Honorable avec les felicitations du jury. Apres le succes eclatant de sa these en 2013 a l’Universite d’Aix-Marseille – anciennement denommee Aix-Marseille III, le professeur Josue Pierre-Louis decide d’en faire la publication sous une forme d’oeuvre monumentale, nonobstant quelques modifications mineures, tout en gardant le titre initial de la these.

A premiere vue, l’ouvrage qui vient de paraitre merite, a notre humble avis, d’etre tres bien accueilli par la critique. Il s’inscrit dans la lignee des grands travaux qui ont ete realises sur le pluralisme juridique ou mimetisme juridico-institutionnel en Haiti (Jacquelin Montalvo-Despeignes, 1976 ; Serge-Henri Vieux, 1985 ; Jean Rosier Descardes, 2001). Son originalite reside dans le fait qu’il va au-dela des problemes lies au mimetisme et propose des elements de modernisation de notre droit, en passant par la reconciliation des deux ordres normatifs qui structurent le systeme juridique haitien. D’ou le constat realiste et severe qu’il dresse en fonction de sa longue experience d’enseignant-chercheur et de professionnel averti et responsable : Cette modernisation du droit retardee constitue un handicap serieux a l’avenement d’un Etat de droit indispensable au developpement socio-economique du pays.

En outre, l’auteur reconnait que l’un des problemes majeurs de l’instauration de la democratie en Haiti est l’inefficacite absolue de l’appareil de justice. Mais, plus loin, il nuance le propos : <>.

La plume de Me Pierre-Louis est celle d’un chercheur nuance, rigoureux et scrupuleux. S’il analyse le mimetisme de facon critique, pour autant il reconnait qu’il n’est pas necessairement un mal. En effet, le professeur souligne que celui-ci peut s’accommoder de specificites reconnues comme indispensables pour permettre une reception des modeles importes, en vue d’un nouvel Etat de droit regule par un ordre juridique dans lequel se reconnait l’ensemble de la population.

Pour la reforme du droit et de l’Etat, il y a une voie royale, la mise en place d’une gouvernance institutionnelle et democratique. Cependant, il faut se garder de tout enthousiasme excessif, note-t-il dans son ouvrage. La modernisation du droit ou la reforme de l’Etat est une oeuvre de longue haleine qui exige, a travers d’eventuelles alternances politiques, perseverance, discernement et continuite.

Ce magnum opus arrive a point nomme, a une epoque ou la tendance est a l’amalgame, la confusion ou la violence exacerbee. L’Etat de droit est en voie d’abandon et le discours sur le droit perd chaque jour de sa coherence, de son acuite et de sa pertinence. Cette oeuvre monumentale, par son serieux et le travail remarquable fourni, contribuera a eclairer les consciences, a stopper ce processus de destructuration de l’espace public de pensee et de montee de l’imposture et de l’obscurantisme, et a rendre a la science du droit ses lettres de noblesse.

L’ouvrage sera disponible cette annee a la foire de <>. Par ailleurs, une tournee est prevue entre les mois de juin et juillet 2022 dans des universites en Europe et en Amerique.