De la mal?diction au sacre, Messi et l’Argentine au firmament

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

C’est la fin d’une longue attente pour Lionel Messi: ? son cinqui?me Mondial et apr?s des ann?es de d?sillusions, le capitaine argentin a enfin ?t? sacr? champion du monde dimanche au Qatar, une cons?cration dont les ferments remontent ? la Copa Am?rica remport?e en 2021.

Messi, longtemps maudit

Il fut un temps o? Lionel Messi, dominateur avec le FC Barcelone, ?tait frapp? d’une mal?diction en s?lection: pendant plus de 15 ans, “la Puce” a virevolt? en vain ? la pointe de l’attaque argentine, se contentant de troph?e jug?s mineurs, comme la m?daille d’or olympique en 2008.

Les cr?ve-coeurs ont ?t? nombreux, comme la finale du Mondial-2014 o? l’Albiceleste s’?tait inclin?e en prolongation contre l’Allemagne (1-0 a.p.), ou les finales perdues de Copa Am?rica 2007, 2015 et 2016, au point que Messi avait un temps consid?r? la retraite internationale.

“La s?lection, c’est fini pour moi, c’est la quatri?me finale que je perds, la troisi?me de suite”, lance-t-il le 26 juin 2016, amer. Une petite phrase qui plonge tout un pays dans l’effroi.

Mais cette ?clipse ne dure pas: Messi revient sur ses propos deux mois plus tard et disputera le Mondial-2018… sans beaucoup plus de r?ussite: ?limination en huiti?mes contre la France (4-3) et nouvelle parenth?se internationale pour le septuple Ballon d’Or, qui fait un break jusqu’? d?but 2019.

“Je ne veux pas terminer ma carri?re sans gagner quelque chose avec l’Argentine”, lance-t-il alors.

La fin d’une longue attente

En 2021, tout change: pour la premi?re fois depuis 1993, l’Argentine remporte enfin un troph?e majeur, la Copa Am?rica, avec une victoire de prestige face au grand rival br?silien, 1-0 (but d’Angel Di Maria) en finale au stade Maracana de Rio de Janeiro.

La mal?diction est lev?e et Messi, port? en triomphe par ses co?quipiers apr?s le coup de sifflet final, termine meilleur buteur et passeur du tournoi (4 buts et 5 passes d?cisives).

Le Br?silien Neymar, autre superstar malchanceuse en s?lection, fond en larmes apr?s le coup de sifflet final, avant d’?tre r?confort? par une accolade de Messi, qui deviendra son partenaire au Paris SG apr?s l’avoir ?t? ? Barcelone.

Invincible “Scaloneta”

Dans la foul?e, l’Argentine devient irr?sistible, encha?nant 36 matches cons?cutifs sans d?faite, ? une longueur du record de l’Italie (2018-2021).

C’est le triomphe de la “Scaloneta”, qu’on pourrait traduire comme “la fourgonnette de Scaloni”, du nom du nouveau s?lectionneur Lionel Scaloni, int?rimaire devenu bonne pioche.

Et Messi, r?compens? d’un septi?me Ballon d’Or ? l’automne 2021, glane un nouveau troph?e collectif six mois plus tard: la “Finalissima”, match de gala contre l’Italie championne d’Europe (3-0).

L’Arabie saoudite, douche froide

Arriv?e au Qatar invaincue et porteuse des espoirs de tout un peuple, l’Argentine se prend d’entr?e les pieds dans le tapis.

A la surprise g?n?rale, l’Albiceleste perd son premier match de poule contre l’Arabie saoudite d’Herv? Renard (2-1), malgr? le penalty de l’ouverture du score sign? Messi.

“Le premier match fut un coup tr?s dur. Nous sortions de 36 matches sans d?faite. Commencer ainsi contre un adversaire contre lequel on ne pensait pas perdre, a ?t? une ?preuve tr?s dure pour ce groupe”, reconna?t Messi.

Souffrances et d?livrances

Voil? l’Argentine au bord du gouffre et contrainte de cravacher pour se qualifier.

Messi et ses ?quipiers rebondissent contre le Mexique (2-0) puis la Pologne de Robert Lewandowski (2-0), terminant en t?te de leur poule.

Le huiti?me de finale se solde par une victoire non sans frayeurs contre l’Australie (2-1) lors du milli?me match professionnel de Messi, buteur pour l’occasion.

Le quart est tendu et ?lectrique, les Pays-Bas comblant un retard de deux buts pour forcer la prolongation (2-2 a.p.) avant que l’Argentine, en souffrance, ne se qualifie aux tirs au but, avec une hargne communicative de la part de Messi.

Et la demi-finale contre la Croatie tourne en faveur des Argentins (3-0), qui punissent les erreurs d?fensives croates.

“Ce que nous avons fait ?tait difficile, car chaque match ?tait une finale”, se r?jouit Messi.

La cons?cration, enfin

Pour sa cinqui?me Coupe du monde, Messi atteint enfin le Graal d’un titre mondial, en battant en finale la France tenante du titre aux tirs au but (4 tirs au but ? 2, 3-3 a.p), au terme d’une finale d’anthologie, pour offrir une troisi?me ?toile ? l’Argentine.

C’est une cons?cration pour le petit attaquant argentin du Paris SG (35 ans), auteur d’un doubl? en finale dimanche et qui entre au panth?on des plus grands joueurs de l’histoire, aux c?t?s de son compatriote Diego Maradona, sacr? en 1986.

De quoi parachever l’immense carri?re du septuple Ballon d’Or, pr?tendant N.1 ? un huiti?me troph?e de meilleur du monde. Messi n’est plus maudit !

Jean DECOTTE/AFP

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.

NewsAmericasNow.com