De nouveaux membres installes au sein du comite d’ethique de la recherche a l’UEH

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le Conseil executif de l’UEH a procede, le jeudi 10 mars 2022, a l’installation de nouveaux membres du Comite d’ethique de la recherche qui a pour mission d’aider a faire avancer la recherche au sein de l’UEH. Il s’agit de Marc-Felix Civil, Daniel Dorival, Patrick Francois, Jean Waddimir Gustinvil, Moles Paul, Yvens Philizaire, James Pierre et Rosny Desroches. Cette configuration reflete la nature des projets que le comite aura a evaluer en vue de faire avancer la recherche au sein de l’UEH.

Les membres du comite d’ethique de la recherche sont issus de plusieurs champs disciplinaires en sciences humaines et sociales et sciences pures et appliquees, notamment la medecine, les sciences agronomiques, la linguistique, la philosophie, la geographie, la theologie, entre autres.

Le Comite d’ethique de la recherche est un comite multidisciplinaire qui s’assure que la recherche se deroule conformement aux normes qui font consensus dans le milieu academique et scientifique quant au respect de la personne humaine, de l’identite et de l’integrite physique, mentale et affective des sujets, y compris les animaux de laboratoire. Le CERUEH est egalement un comite consultatif relevant directement du Bureau du vice-recteur a la recherche.

Le recteur Fritz Deshommes n’a pas manque l’occasion de mettre l’accent sur l’importance du comite et l’obligation incontournable de ce dernier a un moment ou dans l’universite haitienne, la mission de recherche tend a devenir de plus en plus presente. Le recteur Deshommes en profite pour feliciter les nouveaux membres du comite pour leur disponibilite et l’interet qu’ils portent a ce domaine relativement nouveau du champ universitaire.

<>, a-t-il rencheri avant de saluer le travail realise par le comite de selection.

Dans ses propos, Fritz Deshommes a rappele que la recherche est faite non seulement de <>. Meme en se proposant de prendre toutes les precautions du monde, meme en se reclamant de l’esprit scientifique le plus rigoureux, le chercheur peut toujours avoir tendance a se laisser aller a des pratiques susceptibles de nuire a la liberte et aux droits des sujets de recherche, qu’il s’agisse d’etres vivants, de groupes sociaux ou simplement d’individus, a-t-il prevenu. C’est pourquoi, ajoute le recteur, les questions ethiques prennent de plus en plus de place dans le processus de production du savoir jusqu’a en faire partie integrante.