De nouvelles sanctions pétrolières américaines envers le Venezuela à venir

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Le Venezuela menacé par les USA s’apprête à subir de nouvelles sanctions contre son secteur pétrolier et gazier

Les Etats-Unis annoncent qu’ils vont imposer de nouvelles sanctions contre les secteurs pétrolier et gazier vénézuéliens, estimant que le gouvernement du président Nicolas Maduro poursuivait sa politique de répression envers l’opposition.

L’administration du président Joe Biden revient ainsi sur l’allègement des sanctions annoncé dans le sillage d’un accord électoral conclu en octobre 2023 entre les représentants du président Maduro et ceux de l’opposition, en vue de la tenue en juillet d’une élection présidentielle libre et équitable.

“Nous sommes inquiets du fait que M. Maduro et ses représentants aient empêché l’opposition démocratique d’inscrire le candidat de son choix, harcelé et intimidé des opposants politiques et détenu injustement de nombreux acteurs politiques et membres de la société civile”, a déclaré le porte-parole du département d’État américain, Matthew Miller, dans un communiqué.

Tout en saluant le calendrier électoral proposé et la présence d’observateurs internationaux du scrutin, Washington condamne l’inéligibilité de la candidate de l’opposition Maria Corina Machado, favorite dans les sondages, et la non-inscription de sa remplaçante désignée, Corina Yoris.“Nous appelons de nouveau Maduro à permettre à tous les candidats et partis de participer au processus électoral et à relâcher tous les prisonniers politiques”, a aussi dit M. Miller.

La licence générale dite “GL44”, qui autorisait pour six mois les transactions liées au secteur du pétrole et du gaz vénézuélien, ne sera pas renouvelée et expirera jeudi, ont confirmé les autorités américaines.Les entreprises auront jusqu’au 31 mai pour se conformer à ces sanctions, ont-elles précisé.

Sanctions américaines ou pas, l’industrie pétrolière du pays ne va pas s’arrêter, a assuré mercredi Pedro Tellechea, ministre vénézuélien du Pétrole et président du géant public Petroleos de Venezuela (PDVSA) à des journalistes, avant même l’annonce de Washington.

“À aucun moment nous n’avons cessé de produire, de commercialiser, d’exploiter nos réserves (…) Nous n’allons pas nous arrêter, avec ou sans licence”, a déclaré M. Tellechea.

Les Etats-Unis avaient annoncé fin janvier qu’ils réactiveraient ces sanctions contre le Venezuela, qui avait réagi à l’époque en parlant de “chantage grossier et injustifié”.

A lire aussi :

Un membre du gang kokorat san ras arrêté au Cap-Haïtien