Derniers instants et derni?re photo de Mikaben

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Frantz Duval : Carel P?dre, vous ?tes ? Paris depuis quand ?

Carel Pedre : J’y suis depuis le 11 octobre.

F.D. : Le premier jour o? vous avez vu Mika ? Paris, comment ?tait-il ?

C.P. : Michael Benjamin est arriv? ? Paris un jour avant moi. Je l’ai rencontr? ? la salle de r?p?tition, j’y ai remarqu? une ambiance tr?s professionnelle. Mika, qui ne devait pr?senter que deux chansons, a pris part activement aux s?ances de r?p?tition. Il jouait aussi le r?le de choriste, preuve de son engagement dans tout ce qui concerne la musique. Il y avait assez de personnes pour la chorale, notamment deux dames, Richard Cav?, Carlo Vieux et Ti Claude, etc. Mikaben l’a fait parce qu’il aime la musique et qu’il consid?re Carimi comme son groupe. Il ?tait super excit?. L’ambiance ?tait tr?s bonne. On riait de Mikaben qui s’?tait assis pr?s des sucreries pendant les r?p?titions. Mika ?tait toujours l?, tr?s heureux. Les r?p?titions se d?roulaient de 10h ? 20h. Elles ?taient un peu dures pour les autres musiciens. Mika ?tait tr?s impliqu? dans la derni?re r?p?tition. Il donnait des conseils, etc. C’?tait une ambiance extraordinaire.

Jusqu’? ce qu’il s’?croule samedi soir, rien ne pr?sageait qu’il avait un probl?me ou qu’il ressentait un malaise qui aurait pu nous inqui?ter.

F.D. : De mardi ? samedi, vous avez vu Mika, vous lui avez parl? et il ne se plaignait de rien ?

C.P. : Il ne se plaignait de rien. Au contraire. Vendredi il n’y avait pas de r?p?tition, j’ai pris mon petit-d?jeuner avec lui ? l’h?tel. Je l’ai consult?, parce que je cherchais un coiffeur ? Paris. Je lui ai demand? s’il n’avait pas l’intention de s’y rendre lui aussi. Il s’est exclam? pour me dire qu’il n’en a pas besoin puisqu’il s’est occup? de son look depuis Tampa, l? o? il vit en Floride, avant de se rendre en France. On en riait. On parlait de tout. Il y avait lui, les danseuses, Jay-B, Stanley, etc.

Mika se portait tr?s bien. Nous avons eu notre derni?re conversation samedi, durant l’entracte du spectacle. Je chantais avec lui le refrain de la meringue carnavalesque de 2015 <>, de Carimi. Il accompagne toujours Carimi. Partout. En Europe comme au Champ de Mars.

Mika ?tait aux anges. Parce qu’il aime beaucoup Carimi. Il adore Carimi. Il aime les musiciens. Son dernier message sur Twitter leur ?tait destin?. Il est toujours l? pour le groupe. Quand Mickael Guirand avait pris la premi?re pause avant la dissolution du groupe, Mika assumait le r?le de chanteur. Il a aid? Richard Cav? ? faire ses premiers pas comme chanteur principal lors de la formation de Ka?.

Avant d’en ?tre le musicien, Mika est un grand supporteur de Carimi. Voir une salle aussi remplie et une si belle r?ussite du premier set, cela lui procurait beaucoup de joie.

Il ?tait aux anges.

F.D. : Nous sommes maintenant dans la journ?e du samedi. Tr?s t?t, les musiciens se trouvaient dans la salle. Comment ?tait Mika ce samedi avant le concert ?

C.P. : En arrivant dans la salle, j’ai vu Mika en train de s’amuser. On ?tait en train de d?couvrir et d’admirer l’espace. Mika prenait des vid?os. Tout le monde profitait de l’ambiance. Quand tout ?tait install?, les performers, y compris Mika, ont v?rifi? leurs sons.

Ensuite, tout le monde est retourn? dans les loges pour se relaxer en attendant le coup d’envoi du concert. Mika ?tait programm? pour le deuxi?me set. Mais il se trouvait dans le backstage pour admirer l’intro de Carimi.

Lors de la deuxi?me chanson de Carimi, Bercy (ancien nom de l’Accor Arena) est en flammes. Mika sautillait de joie. C’?tait un Mika souriant, heureux, impatient d’aller faire la prestation de sa vie.

F.D. : Vous ?tiez samedi l’un des rares membres de la presse ha?tienne a ?tre en permanence sur le stage. Qu’avez-vous vu du d?but ? la fin de sa prestation ?

C.P. : Mika est mont? sur sc?ne et a livr? une performance comme il en a l’habitude. Avec <>, c’?tait son show. Il ?tait seul. Il a d?livr? comme il a l’habitude de le faire. Il ?tait aux anges. Il souriait. Mika a jou? plusieurs grands concerts et carnavals. Mais ? mon avis, je ne pense pas qu’il avait encore jou? devant un public aussi r?ceptif ? sa musique. Lors de l’entracte, il m’avait demand? de le prendre en photo en face de la sc?ne. Quand il interpr?tait <>, je suis descendu dans la foule pour aller prendre des vid?os et des photos. Ensuite, j’?tais sur le balcon, en train de parler avec quelqu’un avant de revenir sur le stage quand j’ai entendu un bruit. Je ne savais pas ce qui se passait. On m’a dit que Mika venait de tomber. Je me suis rendu rapidement sur place et j’ai vu que les secours ?taient d?j? arriv?s. Ces derniers n’ont pas pris de temps pour intervenir. Aussit?t qu’ils ont ?t? appel?s par Michael, au moins 4 secouristes ?taient d?j? arriv?s sur le stage.

F.D. : Les secouristes se tenaient ? c?t? du stage. Ils n’ont pas pris de temps pour y monter. Ils ?taient d?j? l?. D’ailleurs les journalistes de Ticket se demandaient pourquoi il y en avait autant pour ce spectacle, ?parpill? dans la salle…

C.P. : Justement.

J’ai constat? que les secouristes essayaient de r?animer Mika. Il avait les yeux ouverts. Pour moi, c’?tait le signe de son d?c?s. Les secouristes ont continu? les tentatives de r?animation ? la main et avec les machines. Avant l’?vacuation de la salle, le public applaudissait parce qu’on avait l’impression qu’il avait recommenc? ? respirer. On en ?tait tr?s content. Les massages cardiaques et les manoeuvres pour le r?animer ont continu?. Cela a pris du temps. On ?tait impatient.

Entre-temps, l’?quipe du SAMU est arriv?e. Ils sont arriv?s avec d’autres appareils pour tenter de le r?animer. Cette ?quipe ? r?aliser une op?ration sur place. Durant tout ce temps, on n’avait pas pens? ? la mort. On avait confiance dans le travail de ces professionnels et du fait que Mika est jeune. On pensait qu’il allait s’en sortir, avec des s?quelles peut-?tre. Le temps passait. J’avais perdu espoir. Mais quand j’ai vu qu’on lui pratiquait une op?ration, j’y voyais une possibilit? pour lui de s’en sortir. On ne pouvait rien voir au cours de l’intervention. On nous avait demand? de nous d?placer.

Apr?s, nous avons vu les m?decins s’arr?ter de travailler. Nous avons demand? ce qui se passe. Ils nous ont r?pondu qu’il est mort.

Le batteur, Ti Jo?l, a ?t? le premier ? s’effondrer. Il ?tait tr?s proche de Mika. Il ?tait tr?s affect?. On assistait ? cette dure v?rit?. On l’a re?u comme une douche froide apr?s l’effervescence du concert.

Tout le monde pleurait. Richard, Carlo, Fito, etc. J’ai parl? ? un m?decin et ? un policier qui m’ont confirm? la nouvelle. Ils m’ont dit que sa famille est au courant. ?tant donn? que tout le monde voulait savoir ce qui se passait, j’ai publi? le tweet ? minuit dix-huit, heure de Paris. Mais il ?tait mort depuis peu avant minuit. C’?tait fini.

F.D. : On peut dire qu’il ?tait parti au moment o? il est tomb? ?

C.P. : Oui. Il n’est jamais revenu. En regardant la vid?o de sa chute, on a l’impression qu’il a ?t? d?branch?. En regardant la derni?re photo o? on le voit, souriant, laisser la sc?ne, on ne peut pas croire ce qui lui arrive dans les prochaines secondes. Il ?tait heureux pendant que le public applaudissait encore.

F.D. : Sur cette photo, il avait fini de chanter.

C.P. : Oui. Il ?tait en train de quitter la sc?ne. Cette photo a ?t? prise par l’un de mes amis. Il a ?t? surpris de voir ce clich? sur la galerie de son t?l?phone. Je l’ai publi? parce qu’il est important de voir comment Mika marche vers la mort.

F.D. : Il a fini de chanter. Il salue le public et lui redit son amour. Ensuite il est tomb?…

C.P. : La chute a fait un grand bruit. C’est comme s’il ?tait d?branch?. Lors de l’arriv?e des secours, ses yeux ?taient ouverts. C’est rest? comme ?a jusqu’? la fin.

F.D. : Merci pour ce t?moignage qui ?claircit beaucoup de points sur les derniers jours et les derniers instants de Michael Benjamin. Vous ?tiez pr?sent. Vous entendez les versions qui circulent ?

C.P. : Oui.

Certains racontent que Mika ?tait en route vers l’h?pital. Ce n’?tait pas le cas. Il a subi une op?ration ? coeur ouvert, sur sc?ne. Parce que c’?tait le dernier recours.

F.D. : Les secouristes et l’?quipe m?dicale ont suivi toutes les proc?dures avant de le d?clarer mort ?

C.P. : Tout ? fait. Ils ont fait tout ce qu’ils devaient faire. C’est pour cela que nous avons gard? espoir. Tout le monde priait. Mais c’?tait son heure. Quand je repense ? ce qui s’est pass?, c’est incroyable. J’ai l’impression qu’il avait le contr?le de son moment. C’est mon imagination. Je cherche des explications. J’ai l’impression qu’il voulait r?ussir son moment avant de partir. Je fais tout ce que j’ai ? faire, je vous d?clare mon amour avant de partir. Sans poser de questions et sans souffrir. Cela nous pousse ? chercher des explications. J’ai entendu Michael Guirand dire qu’il se sentait coupable parce que le lancement du spectacle avait ?t? d?cal? de 10 minutes. On se demande si cela serait arriv? si le spectacle avait commenc? ? l’heure. Il y a tellement de si. Cela nous fait tr?s mal.

F.D. : Que pouvez-vous dire ? ceux qui commentent la vid?o dans laquelle on voit gravir Mikaben l’escalier pour entrer en sc?ne ?

C.P. : Mika transpire toujours. Il existe trois traits qui sont familiers ? Mika. Il transpire toujours, passe r?guli?rement sa main sur son visage et avale toujours sa salive. Ce sont ses petites habitudes.

S’il se sentait mal, on aurait pu le d?celer au cours de sa prestation. Il ?tait au top. Il ne d?tonnait pas. Il n’arr?tait pas de danser et de sauter. Il laisse la sc?ne quand Michael l’appelle pour saluer le public. S’il se sentait aussi mal il n’allait pas revenir.

F.D.: Il n’a pas pass? trois jours sans dormir non plus, comme certains le disent ?

C.P. : Merci de me poser cette question. Ce n’?tait pas le cas. Nous avons eu amplement de temps pour dormir. J’admets que l’on peut manquer de sommeil ? cause du d?calage horaire. Mais vendredi matin quand je l’ai crois?, Mika ?tait assez repos?.

F.D. : Est-ce qu’il s’inqui?tait pour son cousin Frederick <> Dupoux qui a ?t? enlev? ?

C.P. : Bien s?r. Il m’en a parl? lors des r?p?titions. D’ailleurs c’est moi qui ai abord? le sujet avec lui en lui demandant s’il avait des nouvelles. Il a l?ch? un soupir avant de dire : <>. Je lui ai demand? comment il se sentait par rapport ? tout ?a. <>, m’a-t-il r?pondu.

Mais on ne pensait pas que cela puisse avoir un rapport sur ses capacit?s ? performer. Parce que je sais qu’il aime la musique, qu’il peut jouer au milieu de toutes les ?preuves. Il n’avait pas l’air pensif ou pr?occup?. Toutefois, j’ignore ce qui se passait dans sa chambre, durant ses moments de solitude ou au cours de la nuit. Mais il n’avait pas l’air fatigu? ou d?rang?. Je pense qu’il est assez proche de Richard Cav? et qu’il se serait confi? ? lui s’il avait un souci. J’ai appris qu’il avait dit ? sa femme qu’il ?tait tr?s fatigu?. Mais nous assimilons cette fatigue au d?calage horaire.

F.D. : Est-ce que Mika souffrait d’hypertension ? Avait des probl?mes cardiaques ?

C.P. : Non. Pas ? ma connaissance. Je n’avais jamais entendu d’un quelconque souci en ce sens. Nous savons toutefois que ses parents souffrent de maladies cardiaques. Est ce qu’il a h?rit? d’une anomalie cardiaque ? Je ne sais pas. Peut-?tre que l’autopsie va nous ?clairer davantage sur les causes de son d?c?s.

L?gendes

F.D. : Frantz Duval

C.P. : Carel P?dre

Propos recueillis par Frantz Duval

Retranscription : Jean Daniel S?nat

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.