Des cas de spoliation fr?quents, Sant Karl Lev?que et le MICT tirent la sonnette d’alarme

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Des actes de spoliation se multiplient un peu partout ? travers le pays. ? un moment o? les gangs cherchent ? ?tendre leurs territoires, des gens se font d?poss?der de leurs propri?t?s. Des d?nonciations pleuvent. Le minist?re de l’Int?rieur et des Collectivit?s territoriales (MICT), ainsi que Sant Karl L?v?que ont appel? les agents ex?cutifs int?rimaires ? se d?marquer de toute gestion inconstitutionnelle autour des biens priv?s et du domaine priv? de l’?tat.

Le minist?re de l’Int?rieur et des Collectivit?s territoriales (MICT) dit avoir ?t? touch? par de multiples d?nonciations venues d’institutions publiques et de particuliers, relatives ? la d?possession ill?gale de biens priv?s et du domaine priv? de l’?tat.

Dans cette note, le MICT se dit pr?occup? par lesdites plaintes qui portent ?galement sur l’appropriation ill?gale, par des individus malintentionn?s, de mat?riel appartenant ? des institutions ?tatiques et surtout du fait que des agents int?rimaires seraient index?s dans certains cas enregistr?s.

Pour endiguer les conflits, le minist?re de l’Int?rieur et des Collectivit?s territoriales dit encourager les agents ex?cutifs int?rimaires <>.

<>, peut-on lire dans la note, qui souligne par ailleurs que les agents ex?cutifs int?rimaires en fonction ne sont plus gestionnaires privil?gi?s des biens fonciers du domaine priv? de l’?tat. <>, souligne le MICT dans sa note publi?e jeudi 11 ao?t.

Plus loin, le minist?re lance un appel ? la plus grande vigilance aux repr?sentants de l’ex?cutif qui sont les d?l?gu?s, vice-d?l?gu?s, ainsi que des diff?rentes associations d’?lus locaux ( maires, coordonnateurs de casec, Asec, d?l?gu?s de ville). Ces derniers sont invit?s ?galement ? signaler au minist?re, en ce sens, tout cas suspect ou flagrant, pour que les d?cisions administratives que de droit soient prises contre les fautifs et en particulier des agents qui se seraient rendus complices ou coupables de tels m?faits, encha?ne la note.

Sant Karl Lev?que d?nonce la prise en otage de la justice

De son c?t?, Sant Karl Lev?que (SKL), qui dit recevoir diverses dol?ances, explique que la spoliation est en pleine recrudescence dans des localit?s comme Croix-des-Bouquets, Tabarre, Pernier, Torcel, entre autres. <>, s’insurge SKL dans ce communiqu?.

<>, a rapport? Sant Karl Lev?que.

L’organisme de d?fense des droits humains en a profit? pour attirer l’attention de la population et des autorit?s ha?tiennes sur les d?g?ts caus?s par les probl?mes fonciers existant dans le pays depuis tr?s longtemps.

Sant Karl Lev?que d?nonce le pourrissement de la situation dans laquelle des individus se servent de leurs accointances avec une autorit? politique, judiciaire ou polici?re, comme lien comme titre de propri?t? afin de disposer en toute qui?tude des biens d’autrui.

Ainsi Sant Karl Lev?que ?voque le cas du pasteur Alcero Marc Arthur, l’une des victimes de l’ins?curit? fonci?re.

L’organisation de d?fense des droits humains se dit r?volt?e sur la prise en otage de <> D’apr?s Sant Karl L?v?que, l’ins?curit? fonci?re fait partie des nombreux ph?nom?nes r?currents qui n’ont malheureusement jamais ?t? correctement abord?s.

Pour l’organisation SKL, cette situation t?moigne de la gravit? de la faiblesse de nos institutions et ne fait qu’isoler Ha?ti encore plus en la rendant plus instable.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.