Des intellectuels ha?tiens proposent des pistes de r?solution de la crise sociopolitique

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Sous-d?veloppement d’Ha?ti, causes et solutions d’avenir ; Le pouvoir ? la jeunesse ; Recadrer et lui donner une orientation plus conforme ? son histoire et ? sa naissance ; La solution la plus appropri?e : Le capitalisme lib?ral ; il faut d?cid?ment une r??ducation de l’homme ha?tien ; Le mal-?tre d’Ha?ti 217 ans apr?s et Il faut initier un processus de dialogue national sont parmi les sujets th?matiques trait?es dans cet ouvrage auquel ont pris part Odette Roy Fombrun, Mirlande H. Manigat, Georges Michel, Rosny Desrcohes, Michel Oriol, Frantz Large, H?rold Toussaint entre autres.

Dans ce livre paru aux ?ditions Lorquet et qui sera du nombre des ouvrages pr?sents ? <> de cette ann?e, les auteurs ont point? du doigt certains probl?mes qui rongent le pays et qui conditionnent son sous-d?veloppement et proposent des pistes de solution dans l’optique de prendre la voie inverse.

Ce livre, selon l’initiateur, est de recueillir les opinions des meilleurs intellectuels ha?tiens dans le but de comprendre leur perception de la probl?matique du d?veloppement en Ha?ti, ce qu’ils pensent ?tre la meilleure trouvaille pour faire sortir ce pays de l’instabilit?, de la pauvret?. En un mot, du sous-d?veloppement chronique.

Ainsi, 69 intellectuels dont 32 ?voluant dans la diaspora ont ?t? contact?s et les textes d’une trentaine d’entre eux ont ?t? s?lectionn?s et publi?s dans cet ouvrage. La cheville ouvri?re du projet pr?sente cette oeuvre comme un bouquin de r?f?rence pour tout chercheur d?sireux d’apporter sa contribution ? l’?dification de la nouvelle Ha?ti dont r?vent tous les fils du pays.

Au-del? de tous les maux, Jo?l Lorquet indexe le manque d’?ducation comme la plus grande cause de nos malheurs. Il serait, souligne-t-il, important d?sormais que les dirigeants consacrent une part tr?s importante du budget du pays ? l’?ducation. Et pas n’importe quelle ?ducation. L’auteur a bien mentionn? une ?ducation globale, v?ritable et int?grale qui regroupe les notions de civisme, de savoir-vivre, de vivre-ensemble, de tol?rance, de solidarit?, d’altruisme, de partage, de r?ciprocit? d’honn?tement. Bref, de l’amour du pays>>.

C’est cette forme d’?ducation, poursuit l’homme qui a pris l’initiative d’?crire << Des intellectuels ha?tiens proposent des pistes de r?solution de la crise socio-politique, qui est susceptible de produire une nouvelle mentalit? pouvant d?boucher sur un nouveau pays.

? bien lire les auteurs, l’on parvient ? l’id?e que les probl?mes sont plus complexes que ?a. Mais ils restent tous positifs quant ? la capacit? des Ha?tiens ? changer la donne. De l’avis du docteur Kawas Fran?ois qui promeut un plan de d?veloppement national, les potentialit?s qui permettront un d?collage sont pr?sentes et n’attendent qu’? ?tre mises ? contribution. Il croit qu’il faut regarder avec r?alisme les nombreux obstacles et cr?er les conditions pour les d?passer. Ce qui le porte ? poser la question si la volont? de mieux vivre qui est au fond de tout homme et de tout groupe humain finira-t-il par triompher pour enfanter enfin une soci?t? nouvelle. S’il n’a pas donn? de r?ponse ? cette question, il affirme, toutefois, que le pays dispose des ressources suffisantes pour faire de ce r?ve une r?alit?.