Des milliers de prisonniers évadés suite à l’attaque de gangs armés contre le Pénitencier national

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Getting your Trinity Audio player ready…

Des milliers de prisonniers évadés à la suite de l’attaque de gangs armés contre la prison civile de Port-au-Prince.

Samedi soir, la prison civile de Port-au-Prince (Pénitencier national) a été attaquée par des individus armés qui sèment la terreur depuis la semaine dernière dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Des journalistes qui se sont dépêchés sur place très tôt ce dimanche ont constaté que les portes de la prison ont été ouvertes.

Seul quelques dizaines de prisonniers sont restés sur les lieux parmi eux, les colombiens ayant « présumément» participé à l’assassinat du président Jovenel Moïse.

Des hommes âgés donc dans l’incapacité de fuir sont également présents dans l’enceinte carcérale. Jusqu’à présent, les autorités n’ont communiqué aucun bilan mais les dernières informations laissent croire qu’environ 3 000 prisonniers auraient pris la fuite.

En effet, la soirée du 02 mars 2024 restera dans les annales de l’histoire haïtienne. À la surprise générale, des hommes lourdement armés ont fait irruption aux abords du Pénitencier national.

Situé en plein cœur de la capitale, ces groupes armés ont attaqué le bâtiment puis libéré les prisonniers de leurs cellules.

Un samedi noir pour Port-au-Prince qui a clairement démontré la puissance de feu des gangs qui depuis la semaine dernière tentent de prendre le contrôle du plus grand centre carcéral du pays.

Jusqu’à présent, les autorités concernées n’ont pas communiqué sur cette situation. Aucun bilan officiel n’a été diffusé mais plusieurs médias se référant à certaines sources révèlent que sur un effectif d’environ 4 000 prisonniers, des dizaines de prisonniers qui pourraient être évalués à environ 90 hommes ont décidé de rester au pénitencier national.

Par ailleurs, des vidéos diffusées ce dimanche matin sur les réseaux sociaux ont montré l’espace de la prison quasi désert sans aucune présence policière sur les lieux.

La presse a filmé l’état actuel du centre carcéral en présence des mercenaires colombiens et d’une dizaine d’hommes d’âges mûrs.

Selon une source judiciaire,la journaliste Nancy Roc indique sur le Réseau X que des prisonniers du Pénitencier National dont Clifford Brandt, ont été conduits à Village de Dieu, fief du gang 5 Segond, dirigé par Izo dans le but d’exiger une rançon.

À noter que des corps incendiées ont été remarquées dans plusieurs endroits de la région métropolitaine de Port-au-Prince notamment aux abords du Pénitencier National, sur l’avenue Martin Luther King (carrefour samida) et dans le quartier de Canapé-Vert.

A lire aussi :

Le Stade Sylvio Cator occupé puis vandalisé par des gangs, la FHF condamne ces actes de violence