Des partis membres du gouvernement estiment qu’Ariel Henry ne doit pas ignorer l’enqu?te du New York Times

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Une semaine apr?s la publication de l’investigation du journal am?ricain The New York Times sur le ran?onnement d’Ha?ti par la France et les Etats-Unis, le gouvernement ne s’est toujours pas prononc? sur le dossier. Silence radio. Plusieurs alli?s d’Ariel Henry, signataires de l’accord du 11 septembre, saluent l’enqu?te du journal am?ricain et estiment que le Premier ministre ne doit pas ignorer ce dossier m?me s’il n’a pas la l?gitimit? pour conduire une telle affaire.

Ni le gouvernement, ni la classe politique, ni la soci?t? civile en Ha?ti ne se sont encore prononc?s officiellement sur l’investigation du New York Times relative au ran?onnement d’Ha?ti par la France et les ?tats-Unis publi?e le week-end dernier. Cependant, des membres influents du pouvoir estiment que le chef du gouvernement ne peut pas ignorer un tel dossier.

<>, a d?clar? l’ancien s?nateur Nenel Cassy, responsable du Secteur d?mocratique et populaire, membre influent du gouvernement. Pour lui, le pays a ?t? victime d’un complot international.

<>, a-t-il exhort?.

Nenel Cassy estime cependant que ce gouvernement dont il fait partie n’a pas de l?gitimit? ad?quate pour lancer ce dialogue entre les deux pays. <>, a soutenu l’ex-s?nateur dans une interview accord?e au Nouvelliste.

Le dirigeant du Secteur d?mocratique et populaire affirme toutefois que le Premier ministre Ariel Henry doit communiquer sur l’enqu?te du journal The New York Times. <>, a-t-il ajout?.

Pour sa part, la pr?sidente du Parti Fusion, membre influent du gouvernement et signataire de l’accord du 11 septembre, a indiqu? qu’il y a une n?cessit? d’approfondir les analyses sur ce dossier. <>, a avanc? Edmonde Supplice Beauzile.

Si l’ancienne s?natrice estime aussi que le gouvernement de transition d’Ariel Henry ne peut pas porter ce dossier, elle croit cependant que le chef du gouvernement ne peut pas non plus ignorer la question. <>, a-t-elle annonc? dans une interview accord?e au Nouvelliste.

Contact? par le journal, un proche du Premier ministre ? la Primature a confi? au Nouvelliste que le dossier n’a pas encore ?t? abord? au Conseil des ministres.