Des responsabilites de la communaute internationale en Ukraine et en Haiti

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

La communaute internationale, dans sa partie occidentale, celle a laquelle Haiti appartient, est en train de voir de toutes les couleurs en essayant de stopper la guerre declenchee en Ukraine par la Russie de Vladimir Poutine.

L’occident, qui a laisse passer mille occasions de contenir la Russie ou de l’inserer dans un cadre regule des relations internationales apres la chute de l’URSS, a toutes les peines du monde pour se faire entendre.

Les gesticulations et condamnations se suivent pendant que les chars avancent et les bombes pleuvent.

Les morts occupent les ecrans, font la une des journaux. La guerre dans toute sa violence est de retour en Europe et personne ne sait jusqu’ou s’arretera l’appetit de l’ours russe ou quand la machine infernale s’arretera ou si elle sera contenue de force ou de raison.

La communaute internationale parait demunie en cette moitie du mois de mars 2002. Elle ne semble avoir ni carotte ni baton. Elle ne peut ni satisfaire l’appetit de l’ogre Poutine sans perdre la face ni s’opposer a lui sans risquer l’annihilation nucleaire.

Ces dernieres annees, dans une dimension moindre, on a vu la communaute internationale, regroupee en Core Group en Haiti, laisse faire nos dirigeants comme elle laissait faire Poutine.

Haiti n’ayant ni les ambitions ni les moyens de la Russie, la situation n’a pas debouche sur une incursion contre un pays limitrophe. Les Haitiens ont pris la mer et ont traverse la frontiere.

La situation haitienne a en depit de toutes les fausses solutions –partir en est une — debouche sur une guerre interne de basse intensite ou des Haitiens tuent des Haitiens, territoire apres territoire, violence apres violence.

Depuis 2010, la situation se degrade en Haiti sous le regard impuissant des autorites haitiennes appuyees dans leur faiblesse, encouragees des fois, conseillees toujours par la communaute internationale.

Des fois, n’ayant ni carotte pour appater les dirigeants haitiens et ni baton pour les contraindre, les membres du Core Group ont soutenu la construction de l’enfer tout en etant conscients que les elus ou nommes haitiens n’enmenaient pas le pays et la population dans la bonne direction.

Nos amis de la communaute internationale ont commence par accepter la corruption, ont accepte le devoiement du processus democratique, ont accepte la mise en coupe reglee de l’economie, ont accepte la generalisation de la violence, acceptent le futur complique qui se consolide chaque jour un peu plus.

Ce qui se passe en Europe est le fuit d’une lente construction et de beaucoup de demissions. Ce qui se passe en Haiti aussi.

L’Europe est sous tutelle d’un grand ami depuis 1945 — les Etats-Unis pour ne pas le citer — qui se desinteresse de ses responsabilites et se reveille un matin avec une guerre sur les bras.

Haiti est sous tutelle de grands amis depuis 1915 — les Etats-Unis demeurent le plus grand –, des amis qui se desinteressent depuis des annees de la situation reelle sur le terrain.

Meme en panne de baton et de carotte, les amis ne doivent pas abandonner leur responsabilite. Les USA l’apprennent avec la guerre en Ukraine, esperons que le Core Group finira par s’en rendre compte en Haiti.

Seules, l’Ukraine et l’Europe n’y arriveront pas, seule, Haiti ne se redressera pas.