Des stations d’essence fixent ? leur guise le prix du carburant

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Depuis deux semaines, il devient possible pour un automobiliste de faire le plein dans une station d’essence dans le d?partement du Sud. Sans embouteillage. Sans bousculades ni empoignades. Les vendeurs informels, qui essaimaient dans les parages des stations d’essence, ont quasiment disparu. Les gallons jaunes n’ont plus pignon sur rue et les carburants coulent ? nouveau dans les pistolets des stations services.

Si la p?nurie a diminu?, le prix du produit est toujours en hausse dans ce secteur. En effet, les stations services ont d?cid? de vendre les produits p?troliers ? des prix sup?rieurs ? ceux fix?s par le gouvernement. L’essence, dont le prix officiel est de 570 gourdes, se vend entre 750 et 900 gourdes. Le prix du diesel, fix? ? 670 gourdes par le gouvernement, varie entre 800 et 850 gourdes. Auparavant, sur le march? informel, on avait besoin de 2500 gourdes pour un gallon de gazoline et de 1750 gourdes pour un gallon de diesel. En d?pit du d?sordre des prix dans les stations-service, les chauffeurs gagnent au change.

? Carrefour, elle ne sont pas nombreuses les stations d’essence qui distribuent le carburant. Elles sont au nombre de deux, selon plusieurs r?sidents de cette ville. Une source qui s’est confi?e au Nouvelliste a indiqu? que ces stations qui vendent l’essence sont contr?l?es par un chef de gang. “Le gallon d’essence se vend ? 800 gourdes. Les pompistes fixent un bar?me de 3 ? 5 gallons ? ce prix. Si le client en veut plus, il faut donner un frais de 500 gourdes en plus du montant de la facture”, a indiqu? cette source au Nouvelliste.

La direction d?partementale du minist?re du Commerce dans le Sud devant un dilemme

Contact? par Le Nouvelliste, le directeur d?partemental Sud du minist?re du Commerce et de l’Industrie, Evens Clovis, a indiqu? qu’il ?tait au courant que des stations fixent ? leur guise le prix des produits p?troliers. Toutefois, il a indiqu? que l’institution qu’il dirige ne parvient pas ? faire respecter le prix d?cid? par le gouvernement. <>, s’est-il d?sol?.

Evens Clovis a ?galement reconnu que les prix, quoique en hausse, sont meilleurs que ceux en pratique dans le march? informel. Il ne souhaite pas favoriser une reprise de ce march?. <>, a-t-il reconnu. <>, a-t-il poursuivi.

Ce qui se passe dans le Sud est la moins pire des solutions

Une autre source, proche du milieu, contact?e par Le Nouvelliste, a tent? d’expliquer la situation sans la l?gitimer. <>, soutient cette source.

En m?me temps, cette source n’a pas voulu l?gitimer cette pratique. <>, a fait remarquer la source.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.