Deux albums, douze titres en deux jours : Baky tient sa promesse

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

<> Quand Baky, membre du team <> a l’epoque, avait sorti cette ligne en novembre 2017 sur le beat de <>, il voulait surtout tacler son competiteur de l’epoque, Roody Roodboy, chef de file du clan <>. C’etait une facon de lui signifier que le vrai rappeur c’etait lui et que Roody ne pouvait pas rivaliser sur ce terrain. Le rappeur ne s’imaginait pas sans doute que cette phrase allait se scinder en 2 titres d’album.

Entre-temps, beaucoup de chose ont change. <>, a explique Baky sur le plateau de Ticket.

<>, c’est donc un peu le Baky des debuts, du rap hardcore. Tandis que, sur <>, le natif des Cayes explore d’autres univers musicaux, poursuit le defi de chanter. L’autre difference majeure entre les deux plaques se retrouve dans le choix des themes abordes. Il y a une diversite impressionnante a ce niveau dans <>. En plus, ce sont pour la plupart de beaux titres, magistralement images.

<> aborde un sujet d’interet general, un mal qui ronge en silence plus d’un. <> est le sous-titre de l’unique son videoclipe a date sur <>. Dans ce morceau, Baky decrit une periode noire de sa vie, adresse des reproches a certains et fait mea-culpa dans d’autres cas. <>, de l’egotrip, du diss. <> traite de l’insecurite, de la distribution d’armes illegales dans le pays. <> est une petite bible de motivation personnelle, un booster pour ceux qui voudraient abandonner en cours de route. Ces 4 titres ne comportent pas d’invites. Les 2 autres sont des collaborations.

Avec Tafa dans le role d’une jeune fille de 14 ans, enceinte a la suite d’un viol collectif, Baky, dans la peau d’un foetus de 4 mois, tient une conversation. Il essaie de donner des raisons a sa porteuse, sur le point d’avorter, de le garder. <>, questionne Tafa. <> rassemble Baky, Steeves J Bryan, Trouble Boy et Medjy. C’est une mise en garde aux <>, a ceux qui tenteraient de se tenir sur la route de ces 3 messieurs.

<> vise visiblement a faire chanter et danser les foules. Rien de mieux que l’amour pour le faire. Baky chante seul <> et <>. Le premier s’adresse a celle qui te prend comme tu es, avec toutes tes imperfections, essaie de te rendre meilleur alors que tu etais rejete par tout le monde. <>, chante Baky. <>, enchaine la chorale. Le second parle du <> qu’on ressent apres avoir multiplie les echecs amoureux.

Evidemment pour un album ou l’on chante, le rappeur a l’origine qu’est Baky a sollicite bien plus de collaborations. On retrouve donc quatre feat sur <> alors qu’il n’y en avait que deux sur <>. Baky joint sa voix a celle de K-Dilak pour chanter <>, l’histoire d’un ancien player qui tombe sur l’heureuse elue et s’apprete a lui passer la bague au doigt.

<> conseille a cet homme qui n’apporte que du <> dans le foyer de se debrouiller un peu pour participer aux charges financieres. Kenny et Charlin Bato sont presents sur <> pour supplier, a cote de Baky, l’etre aime de revenir dans leur vie apres qu’elle les a <> partout sur les reseaux sociaux. Un peu dans la meme ligne, <> avec la participation d’Oswald, met aussi en scene une ex qui a vide les lieux. Cependant, il y a son nouveau mec qui intervient pour ordonner <> dans les tentatives de reconquete et garder son nouveau territoire.

72h apres sa mise en ligne, <> produit par Paska a ete vu par plus de 900 milles utilisateurs de YouTube. Quant a <> produit par Medjy Toussaint et dont le clip est signe Smitty, elle a atteint les 650 milles visionnements apres pres de 48h.