DINEPA Seule 4 stations de forages sur les 24 répertoriés sont accessibles, selon Guito Edouard

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Le directeur général de la DINEPA dénonce l’obstruction des sites hydroélectriques de Port-au Prince.

La Dinepa se retrouve dans l’incapacité de distribuer l’ensemble des réseaux de la région métropolitaine de la capitale en raison des violences survenues ces derniers jours mais…pas seulement.

En effet cette administration doit faire face à de nombreux impayés de la part du public en général mais aussi auprès de grands fournisseurs. Sans langue de bois, Guito Edouard confesse qu’il a dû couper l’approvisionnement en eau d’un client important  qui n’est autre que l’aéroport national Toussaint Louverture.

Avec plus de 111 millions de gourdes de dettes au compteur depuis 1989, le premier aéroport du pays est aussi un mauvais payeur lorsqu’il s’agit de régler ses factures d’eau. En ce qui a attrait à la distribution d’eau, Guito Edouard regrette que les troubles qui ont secoué la capitale ont accentué si ce n’est anéanti  leur vulnérabilité d’accéder aux infrastructures de forage.

En conséquence, les communes de Clercine, Tabarre,Croix-des-Bouquets et Pernier qui sont des points de relais desservant les quartiers de Vivi Mitchell, Silo, Delma19, Delma34, Delma71 et Christ Roi sont sévèrement impacté par le manque d’eau. Le site logé à Ona Ville est hors fonction en raison d’une impossibilité des équipes de la Dinepa d’accéder aux infrastructures hydroélectriques.

Les forages situés sur les localités de Duvivier, Drouillard, Sarthe et Lelio sont eux aussi hors d’accès. Depuis le mois de novembre 2023 le site de Mariani dans la ville de  Carrefour est lui aussi inaccessible  en raison de la présence des gangs armés. Le quartier de Cité Soleil est également dépourvu de toute assistance suite au blocus imposé par les bandes armées.

La commune de Tabarre dispose habituellement de 3 stations de forage, à l’heure actuelle  une seule de ces trois installations est fonctionnelle en raison de la guerre des gangs. Au niveau de Tabarre 68 se trouve 2 groupes électrogènes de 800 kwh capables de pomper de l’eau en grande quantité  destiné à être redistribué auprès des résidents de Vivy Mitchell.

Plus de huit forages fermés situés entre Noailles, la Croix-des-Bouquets et Pernier sont dans l’impossibilité de délivrer les quelque huit millions de gallons d’eau quotidienne. Le directeur général de l’institution doit également faire face aux incivilités sur les installations en elles-mêmes ou lors des transports d’essence  servant à alimenter leurs génératrices. Les chauffeurs  sont de plus en plus souvent victimes de vol, kidnapping ou agression en raison de leur précieuse marchandise.

Guito Edouard en profite pour renouveler son appel auprès du public  en les informant que les opérateurs de la Dinepa sont des citoyens qui travaillent au service de la population.

Les vols de gallons d’essence  affaiblissent la capacité d’action de la Dinepa,encore plus lorsque les vols sont identifiés venant  de l’intérieur.

La Dinepa fonctionne à partir d’un budget alloué sur des fonds publics mais Guito Edouard confirme qu’ils couvrent seulement 2% du budget total des frais réels de fonctionnement.

Soit 98% des fonds alloués à la Dinepa proviennent de la coopération internationale au travers de la Banque Mondiale, la Banque Interaméricaine de Développement, les Coopérations espagnole et suisse, l’Usaid et l’Unicef entre autres.

À lire aussi :

En raison d’une montée de l’insécurité, des policiers kényans refusent de venir en Haïti

 ” data-image-title=”DINEPA