Dr Berthrude Albert, des livres et des stylos pour changer Ha?ti

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Qu’on se le dise, ce n’est pas tous les jours que l’on rencontre une Berthrude Albert. Cofondatrice de l’organisation ? but non lucratif Projects for Haiti (P4H), la brillante professeure d’universit? affiche sur son curriculum vitae une licence en langue anglaise, un master en Latin American Studies et un doctorat en Agricultural education and communication effectu? en 2016. Et alors que le pays s’enlise dans une crise sans pr?c?dent qui fait douter m?me le plus parfait des optimistes, elle ne jure que par et pour un avenir meilleur pour Ha?ti. Pour elle, ce peuple qui a fait 1804 ne peut pas mourir.

<>, d?clarait-elle fi?rement en recevant sa distinction en octobre dernier.

N?e le 4 mai 1990, Berthrude Albert quitte sa ville natale, le Cap-Ha?tien, ? l’?ge de 8 ans en direction des ?tats-Unis o? elle effectue toutes ses classes. Elle revient au pays pour la premi?re fois apr?s le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Ce voyage marque un tournant dans sa vie. <>, raconte-t-elle.

Nous avons besoin d’une soci?t? qui valorise l’?ducation et le travail des professeurs

L’ann?e d’apr?s, elle retourne au pays, et en bon diaspora, trimballe avec elle toutes sortes de produits de premi?re n?cessit? et v?tements usag?s pour faire des dons. Mais tr?s vite elle se rend compte que cette fa?on de faire ne pourra pas conduire ? un changement r?el. Il faut plus que de bonnes actions ou des oeuvres de bienfaisance. <>.

C’est ainsi qu’en 2011, avec son amie Priscilla Zelaya, elle met sur pied Projects for Haiti (P4H), une organisation ? but non lucratif qui s’engage ? former des personnes pour transformer la nation. ?tablie dans le Nord, P4H met en branle diff?rents programmes de formation, dans les d?partements du Nord, du Nord-Est, du Sud et de l’Ouest. Outre le Minist?re de l’?ducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), P4H jouit du support de partenaires, tels que la BID, World Vision, Food for the Poor. <>, dit-elle fi?rement. Pour l’heure, pas moins de 8 000 enseignants ont d?j? ?t? form?s par P4H, dont 3 000 sont pass?s par le nouveau programme P4H School PD (Professional Development) qui dure trois ans.

<>, rappelle le Dr Albert, qui croit que la r?duction de la pauvret? passe par une ?ducation de qualit?.

Le prix UNESCO-Hamdan

D?s l’instant o? l’ambassadeur d’Ha?ti aupr?s de l’UNESCO les a nomin?s pour ce prix, elle savait que c’?tait une grande opportunit?. Et c’est donc avec une joie inestimable qu’elle a accueilli la nouvelle de sa s?lection pour ce prix dont les gagnants sont choisis par un jury international compos? de cinq experts dans le domaine au terme d’un processus tr?s rigoureux.

<>, indique Berthrude Albert, qui ne cache pas sa fiert?. Cr?? en 2008, le prix UNESCO-Hamdan pour le d?veloppement des enseignants soutient l’am?lioration de la qualit? de l’enseignement et de l’apprentissage, en vue de r?aliser l’Objectif de d?veloppement durable 4 sur l’?ducation qui constitue l’une des priorit?s de l’UNESCO. D?cern? tous les deux ans, ce prix s’accompagne d’un montant de 300 000 dollars am?ricains, partag? entre trois laur?ats dont les projets visent ? am?liorer les performances et l’efficacit? des enseignants.

<>, confie-t-elle. Ceci a beaucoup d’importance pour moi. C’est une reconnaissance mondiale pour notre pays qui indique que m?me si les temps sont difficiles, il y a toujours des gens qui font un travail extraordinaire en Ha?ti, des gens qui se battent pour une ?ducation de qualit?. Ce qui me donne encore plus d’espoir, c’est le fait de savoir que nous ne sommes pas les seuls ? faire un excellent travail ici. P4H est un ?chantillon de ces organisations qui travaillent pour la qualit? de l’?ducation et ensemble. Ceci donne la garantie que nous verrons le changement en Ha?ti >>,

Une influenceuse responsable

<>, confie Berthrude Albert. <>, raconte gaiement celle qui est en passe d’atteindre son objectif de lire une centaine d’ouvrages portant sur Ha?ti cette ann?e.

Port?e par le d?sir de partager ses connaissances, en janvier 2022, le Dr Albert se promettait de faire l’effort de publier une vid?o chaque jour. C’?tait une fa?on pour elle de partager ses connaissances certes, mais aussi une forme de th?rapie. <>, reconna?t celle qui vit entre la Floride et Ha?ti. <>. De 0 followers, elle a agrandit son audience sur les diff?rentes plateformes de r?seaux sociaux attirant plus de 100 000 followers sur TikTok et plus de 30 000 sur Instagram. La preuve que quand on veut on peut ! Elle publie r?guli?rement des vid?os ou capsules ?ducatives vantant l’histoire d’Ha?ti et adressant les commentaires racistes, discriminatoires et fausses informations qui pullulent sur la toile.

R?cemment nomm?e membre de la Commission nationale de la science, de la technologie et de l’innovation (CoNaSTI), une instance strat?gique de consultation, de r?flexion et de proposition en mati?re de politique scientifique travaillant sous la tutelle du ministre de l’?ducation nationale elle ne cache pas son enthousiasme pour effectuer ce travail. On ne sait pas encore d’o? elle puise cette ?nergie pour continuer ? travailler comme elle le fait, mais une chose est s?re, elle ne s’arr?tera pas de sit?t. Un but ultime l’anime. <>

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.

NewsAmericasNow.com