Élu « plus bel homme d’Italie » en 2019, Edoardo Santini abandonne le mannequinat pour devenir prêtre

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Élu « plus bel homme d’Italie » en 2019, Edoardo Santini quitte les activités de mannequinat pour devenir prêtre.

Après avoir été élu « plus bel homme d’Italie » en 2019, l’italien Edoardo Santini a décidé d’abandonner les activités de mannequinat. À l’âge de 21 ans, il rejoint un séminaire dans la ville de Florence afin d’entamer une nouvelle vie, a rapporté le journal parisien. Le plus bel homme d’Italie a surpris certaines personnes, notamment des filles qui souhaitaient être sa petite copine. Le jeune mannequin a décidé de se consacrer à sa foi catholique pour devenir prêtre.

En effet, Edoardo Santini avait 17 ans lorsqu’il avait remporté le prix « plus bel homme d’Italie » en 2019. Le jeune italien à cette époque avait déjà commencé une carrière de nageur, d’acteur et de danseur. Mais, il a fini par tout laisser tomber pour devenir prêtre.

D’après le journal Le Parisien, tout allait changer pour Edoardo Santini l’année dernière. Le jeune italien a passé une année avec deux prêtres qui ont changé sa vie. Cette rencontre, est la plus belle expérience de sa vie. “J’ai fait ce pas qui me terrifiait, qui m’empêchait d’être pleinement moi-même. (…) Ce dont je suis sûr, c’est que je ne regretterai pas ce voyage, car maintenant je peux crier : je m’appelle Edoardo, j’ai 21 ans et je suis heureux”, a-t-il déclaré au journal italien Corriere della Serra.

Toutefois, Edoardo a fait savoir que même s’il a mis de côté le mannequinat, la danse et le théâtre, il ne va pas abandonner totalement sa passion mais qu’il les vivra d’une autre façon.

Edoardo Santini avait aussi remporté le titre de champion d’Italie de Boogie-Woogie. Notons aussi que le titre honorifique Plus bel homme d’Italie avait permis dans le passé d’ouvrir les portes du succès à Gabriel Garko, Giorgio Mastrota, Ettore Bassi, Beppe Convertini ou encore Simone Bonaccorsi, qui sont des personnalités très connues en Italie.

À lire aussi :

L’ONU soutient les efforts du GPE en quête d’une solution à la crise haïtienne