Fabrice Mauries, nouvel ambassadeur de France en Haiti: <>

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Accompagne d’Axel Champey, deuxieme conseiller et de Pedro Rodrigues, attache de presse de l’ambassade, le nouvel ambassadeur de France en Haiti, Fabrice Mauries, a eu une rencontre de prise de contact avec Max Chauvet, directeur, et Frantz Duval, redacteur en chef du Nouvelliste, ce 4 novembre 2021. Le diplomate a pris le temps de faire connaissance avec le doyen de la presse haitienne et d’echanger sur la situation dans le pays.

Fabrice Mauries est en Haiti depuis un mois. Il s’est deja entretenu avec le Premier ministre Ariel Henry et le ministre des Affaires etrangeres, Claude Joseph. Il est arrive dans un pays qu’il dit connaitre un peu. Mais, a cause de l’insecurite qui fait rage a Port-au-Prince, Fabrice Mauries a vu “tres peu” de Port-au-Prince pour le moment. ” Ce qui m’a frappe, ce sont les stigmates du seisme du 12 janvier 2010 qui sont encore visibles un peu partout. La ville reste marquee par le tremblement de terre”, confie l’ambassadeur au cours d’une rencontre, jeudi 4 novembre, avec les responsables du Nouvelliste.

L’ambassadeur Mauries decouvre Port-au-Prince dans un contexte particulier. A cause de l’insecurite, le lycee Alexandre Dumas, communement appele Lycee Francais, dispense ses cours a distance. Il y a de moins en moins d’activites a l’Institut francais. L’ambassade mesure l’enjeu securitaire important a Port-au-Prince, mais espere une <> dans quelques semaines. <>, a declare l’ambassadeur, qui <>.

<>, insiste Fabrice Mauries.

<>, explique le diplomate francais, qui note des liens importants entre Haiti et la France.

<>, a declare le nouvel ambassadeur dans ses premiers mots officiels.

<>, a ajoute le diplomate.

L’Institut francais sera reconstruit

Outre concretiser son influence dans le pays a travers ses operateurs, la France a le projet de construire un nouvel Institut. Ce ne sera pas dans l’espace de l’institut actuel au Bois-Verna. “C’est une belle batisse, un bel espace, mais il manque d’equipements qui sont a la mesure de ce que nous voulons offrir au public haitien en matiere culturelle, explique l’ambassadeur Mauries. Il manque une salle de cinema, une salle de spectacle, des salles de cours modernises, etc. Nous avons un projet qui consiste a rebatir l’institut. Le lieu est deja choisi, ce sera sur le site des Lauriers, qui etait le site de l’ancienne residence de France avant le seisme. Le projet doit etre realise dans les trois ans, c’est-a-dire avant la fin de ma mission”, confie l’ambassadeur, rappelant par ailleurs que l’ambassade est ouverte, le service consulaire fonctionne. “Les visas sont examines. Si les dossiers sont complets, les visas sont accordes”, assure le diplomate dont le pays est toujours actif dans la politique en Haiti.