Fondation Haïti Jazz lance la 17e édition de son festival composé cette année des artistes de 7 pays différents

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Fondation Haïti Jazz lance officiellement la 17e édition de son festival international de jazz avec une programmation riche et diversifiée.

Les responsables de Papjazz à travers une conférence de presse ont lancé le jeudi 18 janvier 2024, la 17e édition de son festival international de jazz qui est de retour à Port-au-Prince après que l’édition de l’année dernière a été organisée dans la ville du Cap-Haïtien. Pour cette édition qui se déroulera du 25 au 28 janvier prochain, une programmation riche et diversifiée est déjà annoncée par les organisateurs. Des artistes de sept pays différents dont le Cameroun seront sur scène pour faire bouger les amoureux de jazz en Haïti.

En effet, Milena Sandler qui a lancé cette conférence de presse en présence d’une quinzaine de journalistes, a une nouvelle fois rappelé que le Papjazz est bel et bien de retour dans la capitale haïtienne pour les gens qui se posent la question. “Le Papjazz accueille des artistes issus de sept territoires cette année: Cuba, Cameroun, Espagne, France, Martinique et Mexique avec bien sûr une très belle représentation haïtienne locale et de la diaspora”, a-t-elle expliqué

Par ailleurs, les lieux où se déroulera la 17e édition du festival international de jazz sont le Karibe Hôtel où a eu lieu la conférence de presse, cette espace va accueillir l’ensemble des grandes scènes, a indiqué Milena Sandler qui conseille aux participants d’être toujours à l’heure parce que les responsables du festival sont ponctuels. “Les scènes du Karibe sont payantes (…) les billets sont disponibles au Karibe, aux deux librairies La Pléiade, à Beloptik et en ligne sur Eventbrite à un tarif préférentiel de 85$ pour un package de quatre jours”, a-t-elle ajouté.

Toutefois, l’ensemble des autres activités du Papjazz sont gratuites dont celles au Café 36, au restaurant La Réserve, au Quartier Latin, a précisé Milena Sandler qui a aussi profité pour rappeler le partenariat signé la semaine dernière avec le ministère de l’Éducation nationale ainsi que d’autres partenariats avec d’autres partenaires. “Nous avons signé la semaine dernière avec le ministère de l’Éducation nationale un partenariat qui va nous permettre de renforcer et poursuivre au-delà du festival nos actions de formation.”

Huit groupes vont se performer sur la scène découverte du Centre Culturel Caraïbes. Ils auront la possibilité de donner une prestation devant un public venu de partout pour assister à cette édition.

Cette année, la programmation est extrêmement riche pendant les quatre jours du déroulement du festival. 4 fameux Afters du PAPJAZZ au Café 36 le 25, avec Jazzy Stars262, à la Réserve le 26, avec Nanm et au Quartier Latin le 27 avec Maxime Lafaille et c’est Joel Akoustic featuring Badio qui complètera en beauté cette 17e édition le 28 janvier.

Il y aura aussi 8 ateliers pour jeunes musiciens chaque matin au Centre culturel Brésil-Haïti et la projection de 6 films sur la musique et le monde du spectacle, à la cinémathèque du PAPJAZZ à l’IFH les 25 et 26 janvier.

Les organisateurs pour diversifier la programmation ont mis en place 2 ateliers « Jazz pou timoun » pour les enfants de 6 à 13 ans qui combinent initiation à la musique, au jazz, à la peinture et au recyclage au Centre culturel Brésil-Haïti les 27 et 28 janvier.

Notons que des tarifs des concerts payants du Karibe : Jeudi 25 : 40 USD ou 5,400 HTG – Vendredi 26: 40 USD ou 5,400 HTG – Samedi 27 : 8 USD ou 1,000 HTG – Dimanche 28 : 8 USD ou 1,000 HTG

Pour cette année, les grandes scènes du PAPJAZZ sont en livestream, et comme nouveauté des screenings seront organisés hors du pays, comme à la Maison d’Haïti et Makaya café (Mtl), au Luxe Restau (Orlando), au So Beach de Las Terrenas, et à la Créole Beach (Guadeloupe).

Le lancement du Papjazz a eu lieu en présence de l’ambassadeur de l’union européenne, Stefano Gatto; du ministre de l’Éducation nationale, Nesmy Manigat; du ministre conseiller de l’ambassade d’Espagne en Haïti, Guillermo Garrido Novoa; du directeur de la communication de la BRH, Rothschild François Junior; de la cheffe de mission adjointe de l’ambassade du Mexique en Haïti, Joana Gomes Rodríguez.

CP: Maxime Louissaint

À lire aussi :

Nèg ak zam kraze brize anndan “l’église du Christ de Port-au-Prince” nan Dèlma 18