Formation d’un comite de mediation pour encourager les negociations politiques

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

A l’issue d’une rencontre au cours du mois de mars dernier entre la representante du secretaire general de l’ONU en Haiti, Helen La Lime, et des responsables d’organisations politiques signataires de divers accords, il a ete decide de former une commission de dialogue devant jouer le role d’intermediaire. Ces acteurs politiques ont fait choix de monseigneur Oge Beauvoir de Religions pour la paix, Laurent St Cyr du secteur prive des affaires et de Jean Robert Charles de la CORPURA pour former cette structure.

<>, ont informe dans un communique Mgr Oge Beauvoir, Laurent St Cyr et Jean Robert Charles.

<>, ont explique les membres du comite de mediation, qui invitent tous les secteurs de la vie nationale a appuyer ce processus de dialogue, <>

Tout a commence a la suite d’une rencontre avec la representante du secretaire general de l’ONU en Haiti et de responsables d’organisations politiques signataires de divers accords le mois dernier. Les participants a la rencontre avec Helen La Lime n’y ont pas assiste au nom des accords dont ils font partie, mais a titre personnel. La cheffe du BINUH, selon l’ancien depute Antoine Odon Bien-Aime, a voulu mettre ensemble des signataires de differents accords politiques afin d’arriver a un consensus.

Line Balthazar de PHTK, signataire de l’accord du 11 septembre ; Josue Pierre-Louis, secretaire general du Palais national ; Marie Denise Claude et Antoine Odon Bien-Aime, signataires du consensus politique PEN-Montana ; l’ancien senateur Jean Renel Senatus ; l’ancien depute Jerry Tardieu, president du parti En Avant ; Magalie Georges, signataire de l’accord de Montana ; le syndicaliste Me Bonal Fatal ; le pasteur Clement Joseph de Religions pour la paix ; Laurent St Cyr du secteur prive des affaires et Jean Robert Charles de la Corpuha, entre autres, avaient pris part a cette rencontre avec Helen La Lime, ont rapporte au journal des participants.

<>, ont confie au Nouvelliste des sources proches du comite de mediation.

Les membres de cette nouvelle structure de facilitation du dialogue ont eu une rencontre avec le Premier ministre Ariel Henry <>, a revele notre contact au sein du comite de dialogue.

Au cours des rencontres entre les responsables des partis politiques et les membres du comite de dialogue, la question de financement a suscite beaucoup de frictions. <>, ont explique au journal nos sources proches du comite.