Gazés par des agents de la PNH, des militants chantent les funérailles symboliques de l’accord du 21 décembre

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Gazés par des agents de la Police Nationale d’Haïti, des militants ont chanté les funérailles symboliques de l’accord du 21 décembre et du Premier ministre Ariel Henry.

Ce jeudi 21 décembre 2023, des militants politiques ont organisé un sit-in devant la résidence officielle du Premier ministre à Musseau. Lors de ce mouvement, les manifestants ont chanté les funérailles symboliques de l’accord du 21 décembre, paraphé entre le docteur Ariel Henry et des acteurs de la société civile, des structures et organisations politiques.

Arrivés sur les lieux, les manifestants étaient accompagnés d’un cercueil et d’une fanfare en vue de matérialiser leur acte symbolique. “Aujourd’hui marque la première année de l’accord du 21 décembre, accord qui n’a rien apporté comme solution à la crise actuelle du pays” a martelé un manifestant, soulignant qu’il est impératif à ce que le docteur Ariel Henry laisse la Primature le 7 février 2024.

Environ une trentaine de minute après l’arrivée d’une vingtaine de manifestants, des agents du Corps d’Intervention et de Maintien d’Ordre (CIMO) ont fait usage abusif de gaz lacrymogène pour disperser ce groupe de manifestants. Abel Loreston, l’un des initiateurs de ce mouvement fustige le comportement des policiers face aux manifestants qui ne représentaient aucune menace. “C’est inadmissible” déclare-t-il.

Chassés par les agents de l’ordre, les manifestants se sont dirigés sur la route de Bourdon où ils ont incendié le cercueil en adressant un message d’adieu au chef de la Primature et son équipe. Il faut souligner que ce jeudi 21 décembre, des proches du gouvernement se trouvaient également à Musseau en vue d’apporter leur support au gouvernement dirigé par le docteur Ariel Henry.

A lire aussi :

Journée mondiale de l’orgasme: d’après un sexologue, l’orgasme est un antidouleur pouvant soigner un mal de dent