Gona?ves exige le retrait de l’augmentation des prix de l’essence et le d?part d’Ariel Henry

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Tr?s t?t mercredi, dans divers quartiers de la ville des Gona?ves, des pneus enflamm?s, des tessons de bouteilles et des barricades ont emp?ch? la libre circulation automobile, voire pi?tonne. L’objectif du mouvement ?tait de continuer ? r?clamer le d?part du chef du gouvernement et pour exiger le retrait de la d?cision d’augmenter ? la pompe le prix des carburants. Selon les protestataires, il est clair que le PM veut en finir avec la population en d?cidant d’arr?ter dans un contexte aussi difficile la subvention de l’?tat de l’essence.

” Nous vivons d?j? une situation difficile avec la faim, la pauvret? et le ch?mage qui nous rongent. Depuis plusieurs mois, l’essence n’a jamais ?t? vendue normalement dans les stations-service. Nous ne sommes m?me pas encore sortis de la crise du march? informel, le Premier ministre annonce une augmentation. Son dernier message ? la nation prouve qu’il est sans coeur, insensible. Il sera le seul responsable de ce que cette d?cision va causer dans le pays >>, a d?clar? un protestataire.

En longeant le long de l’avenue des Dattes pr?s du carrefour Turenne, une vive altercation allait se produire entre des manifestants et certains ?tudiants de l’Ecole de droit et des sciences ?conomiques qui ?taient en plein examen. Arriv?s en face de l’institution, les manifestants ont exig? la sortie des ?tudiants qui ont refus?. Frustr?s, des manifestants ont lanc? des pierres et des bouteilles en direction de l’?cole bond?e d’?tudiants. Ces derniers, furieux, ont ripost?. Tout de suite apr?s, un d?p?t conservant de nombreux documents a ?t? incendi?.

Certains ont point? du doigt les manifestants, constitu?s en grande partie de chauffeurs de taxi moto. Dans une note de presse parue en milieu de journ?e, le comit? directoire du syndicat des propri?taires et chauffeurs de taxi-moto de l’Artibonite (SPCTMA), a d?nonc? une campagne visant ? boycotter leur mouvement. Le bureau rejette d’un revers de main toute implication des chauffeurs de taxi-moto dans cet acte scandaleux.

Au cours de cette journ?e, divers actes d’agression physique ont ?t? d?nonc?s par des membres de la population pr?s des barricades. Les activit?s commerciales ?taient compl?tement paralys?es et il ?tait pratiquement impossible pour les voitures et camions de transport de circuler.

Dans une conf?rence de presse donn?e le dimanche 11 septembre dernier, des responsables de diverses organisations ont pr?sent? la ” Coalition des organisations politiques, sociales et syndicales “. Compos? de Rapha?l Clavanet Marado, Jeunesse Montante du grand Nord, Jorchemy Jean-Baptiste de Toutouni et Me Enock G?n? G?n?lus du secteur Vaudou organis?. Ces personnalit?s politiques entendent accompagner la population ? travers divers mouvements visant ? forcer le PM ? partir et la libre vente du carburant dans les stations-service.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.